»
»
»
Consultation

Gaz de schiste : le rapport qui fâche

Gaz de schiste : le rapport qui fâche

Un rapport préconise la fracturation malgré son interdiction en France

Gaz de schiste : le rapport qui fâche
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Voici un rapport qui va faire le plus grand bruit... Des parlementaires estiment que la France doit se lancer dans l'exploitation maîtrisée des gaz de schiste grâce à la technique améliorée de la fracturation hydraulique. Le rapport prône donc des pratiques interdites en France depuis juillet 2011. Le pays a par ailleurs besoin de connaître les ressources de ses sous-sols, aucune étude n'ayant été menée du fait de cette interdiction.

Vers une fracturation hydraulique "propre"
Ce rapport émane de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), qui est composé de 36 députés et sénateurs de tous bords. Il estime que la fracturation hydraulique améliorée, est la technique la plus efficace pour extraire les hydrocarbures emprisonnés dans la roche. Ils encouragent également la recherche d'autres techniques de fracturation. En outre, les auteurs du rapport jugent que la France possède toutes les compétences scientifiques, techniques et industrielles, à tous les niveaux de la filière, pour créer une filière de fracturation propre. Ils évoquent les techniques avancées utilisées par certaines entreprises françaises comme Veolia...

Le Gouvernement s'oppose
Malgré ce rapport, la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho a exclu sur RMC d'assouplir la loi sur la fracturation hydraulique, évoquant les dégâts environnementaux que cela provoque. Elle a plaidé pour le développement des énergies renouvelables. Les élus Verts, alliés du gouvernement comptent bien peser de tout leur poids pour ne pas voir le gouvernement faire volte-face sur le sujet : Soit nous en restons aux vieilles solutions, type gaz de schiste, peu créatrices d'emplois et qui opposent économie et environnement (...) soit nous nous tournons vers les solutions d'avenir, qui réconcilient économie et environnement, qui créent des emplois et accroissent notre sécurité énergétique, estime le vice-président EELV de l'Assemblée nationale, Denis Baupin.

Le Medef dans le compromis
De son côté, la présidente du Medef, Laurence Parisot a proposé qu'il y ait un partenariat entre l'exploitation des gaz de schiste et le développement des énergies renouvelables, l'un permettant le financement de l'autre, compte tenu de l'état des finances publiques du pays...

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com