Free Mobile : la Cnil prononce une sanction de 300.000 euros

Free Mobile : la Cnil prononce une sanction de 300.000 euros

Le gendarme de l'informatique et des libertés a reçu plusieurs plaintes d'utilisateurs à propos des messages de prospection commerciale notamment.

Free Mobile : la Cnil prononce une sanction de 300.000 euros
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a prononcé mardi une sanction de 300.000 euros à l'encontre de la société Free Mobile, filiale d'Iliad, pour ne pas avoir respecté les droits des personnes et la sécurité des données de ses utilisateurs.

Cette décision fait suite à la réception de plusieurs plaintes concernant les difficultés rencontrées par des personnes dans la prise en compte de leurs demandes d'accès et d'opposition à recevoir des messages de prospection commerciale provenant de l'opérateur de téléphonie mobile français.

Après avoir effectué un contrôle sur place et un contrôle sur pièces, la Cnil a retenu quatre manquements au Règlement général sur la protection des données (RGPD), a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"Cette sanction prend en compte la taille et la situation financière de la société. Sa publicité se justifie par la nécessité de rappeler l'importance de traiter les demandes de droit des personnes et la sécurité des données des utilisateurs", a expliqué la Cnil.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !