»
»
»
Consultation

François Hollande signe le contrat Rafale au Qatar

François Hollande signe le contrat Rafale au Qatar

Le contrat pèse 6,3 milliards d'euros en incluant les armements...

François Hollande signe le contrat Rafale au Qatar
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — François Hollande a signé lundi au Qatar le contrat de vente de 24 avions de combat Rafale à l'émirat. Il était accompagné dans ce déplacement du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et du ministère des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Le chef de l'Etat se rendra ensuite à Ryad, en Arabie saoudite, où le nouveau roi Salman l'a invité à participer au sommet des chefs d'Etat du CCG, ce qui constitue une première pour un dirigeant occidental. L'intervention militaire au Yémen d'une coalition emmenée par l'Arabie saoudite, ainsi que la guerre civile en Syrie, figurent à l'ordre du jour.

Concernant le Rafale, le contrat avec le Qatar, d'un montant de 6,3 milliards d'euros en incluant les armements, porte sur 24 appareils avec une option pour 12 supplémentaires. Il fait grimper à 84 le nombre d'avions vendus en 2015, année avant laquelle le Rafale ne s'était jamais exporté. Un contrat pour 24 avions a été signé avec l'Egypte en février et un accord a été trouvé pour la livraison de 36 appareils à l'Inde - le "deal" est en cours de finalisation.

"Dynamique de succès"

Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation qui fabrique le Rafale, estime dans un entretien accordé au 'Figaro' que l'avion est entré dans une "dynamique de succès". "Nous n'allons pas nous arrêter là ! Nous allons continuer à travailler d'arrache pied pour obtenir d'autres succès", explique-t-il... "D'autres pays ont manifesté leur intérêt pour le Rafale. Nous y travaillons. Signer d'autres contrats en 2015 ? Oui, c'est possible". Ainsi, les Emirats arabes unis pourraient commander jusqu'à 60 avions, et le Koweït aurait lui aussi des vues sur cet avion, tout comme la Malaisie...

Les contrats à l'exportation engrangés ces derniers mois par la France dans le domaine des armements, en additionnant les Rafale, les hélicoptères et les ventes dans les domaines naval et satellitaire ont permis à la France d'engranger 15 milliards d'euros de commandes, selon Jean-Yves Le Drian. "Cela représente pour la France près de 30.000 emplois nouveaux sur plusieurs années pour ce secteur industriel", explique le ministre de la Défense dans une interview au 'JDD'...

©2015-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com