»
»
»
Consultation

France: davantage d'inégalités entre les régions depuis la crise économique de 2008

France: davantage d'inégalités entre les régions depuis la crise économique de 2008

Parmi les 22 régions de France, dix sont parvenues à retrouver ou à dépasser en 2011, le niveau de PIB qu'elles avaient en 2008.

France: davantage d'inégalités entre les régions depuis la crise économique de 2008
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La crise économique de 2008-2009 a eu pour effet de creuser les écarts entre les différentes régions de France, souligne l'institut national de la statistique dans une étude publiée ce mardi.

"Hormis la Corse (qui affiche une croissance positive sur l'ensemble de la période, ndlr), dix régions ont, en 2011, retrouvé ou dépassé le niveau de PIB en volume qu'elles avaient atteint en 2008. Il s'agit des régions qui ont le PIB le plus élevé et où sont souvent situées les plus grandes métropoles françaises", écrivent les auteurs.

Croissance démographique en soutien

Il s'agit de l'Aquitaine, Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Île-de-France, Haute-Normandie, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Rhône Alpes, Basse-Normandie et Paca. Le retour de la croissance s'explique cependant par différents facteurs. Pour les trois premières, la dynamique démographique a fortement joué. La Provence -Alpes-Côte d'Azur a bénéficié pour sa part de la dynamique des grandes métropoles. Enfin, le cas de l'Ile-de-France, qui représentait 29% du PIB métropolitain en 2007 est un peu particulier dans la mesure où elle a subi de plein fouet la crise économique. En 2009, son PIB a reculé de plus de 4% ! En revanche, son économie est repartie plus tôt que celle des autres régions.

Limousin & Bourgogne à la peine

A l'inverse, l'INSEE indique que les régions du quart nord-est, du centre et centre-est, la Basse Normandie mais aussi le Languedoc-Roussillon n'ont pas retrouvé "en 2011, le niveau de PIB en volume qu'elles avaient avant la récession de 2008". Le Limousin et la Bourgogne sont les moins bien lotis, leurs PIB reculant respectivement de 1,1% et 1,2% en volume et en moyenne par an entre 2008 et 2011. Pour la plupart d'entre elles, les mauvaises performances économiques alliées à une dynamique démographique moins favorable expliquent cette situation.

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com