France : 81% de la facture environnementale du numérique est due aux smartphones

France : 81% de la facture environnementale du numérique est due aux smartphones

L'Arcep vient de donner tort à au patron d'Iliad, Xavier Niel, qui estime que ses concurrents poussent à la consommation avec leurs forfaits incluant un smartphone.

France : 81% de la facture environnementale du numérique est due aux smartphones

(Boursier.com) — "Acheter un portable avec son forfait, c'est souvent se faire avoir", estime le patron d'Iliad, Xavier Niel, dans sa dernière campagne de communication pour son offre "Free Flex". Dévoilée la semaine passée, elle propose de louer son smartphone (une offre qui existait déjà chez Free) en ajoutant option d'achat au bout de deux ans.

Une attaque contre le subventionnement des smartphones pratiqué par ses concurrents, que le chef d'entre prise juge opaque et illégale. Selon lui, ce subventionnement pousse également les consommateurs à changer plus souvent de combiné, ce qui est très mauvais pour l'environnement...

Hasard du calendrier, l'Arcep vient de livrer les conclusions d'une étude sur le sujet, commandée en mars par le gouvernement... Le gendarme des télécoms y contredit les arguments de Xavier Niel, montrant que 63% des Français en possession d'un smartphone ont un modèle datant de moins de deux ans.

"Or le chiffre n'est qu'un poil supérieur (69%) si l'on regarde uniquement les détenteurs d'un smartphone subventionné. Par ailleurs, les smartphones les plus neufs (moins d'un an) sont autant achetés (33 %) via subventionnement que le reste de la distribution", selon 'Les Echos', qui se sont procurés les résultats de cette étude...

Moins de téléphones subventionnés

Selon une étude menée par le Sénat, 81% de la facture environnementale du numérique en France est due aux smartphones. Et selon le cabinet GfK, 16 millions de combinés neufs sont vendus chaque année en France, dont la moitié par les opérateurs télécoms - ce qui donne raison à Xavier Niel.

Par ailleurs, les appareils subventionnés ne sont utilisé que vingt-neuf mois en moyenne, selon les conclusion de l'Arcep livrées par 'Les Echos'. Mais l'écart avec l'ensemble des appareils (32 mois) est très faible...

"Par ailleurs, le poids du subventionnement n'a cessé de baisser au fil des ans. Les forfaits avec téléphones subventionnés ne représentent plus que 21% du total des forfaits, contre 83% en 2012 lors de l'arrivée de Free sur le mobile", explique le journal. Cette évolution s'explique justement par le succès des modèles "SIM only" de Free, avec des smartphones proposés uniquement en location) et l'essor des téléphones reconditionnés.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !