Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Fonctionnaires : Ayrault s'engage par lettre à ne pas geler l'avancement

Fonctionnaires : Ayrault s'engage par lettre à ne pas geler l'avancement

Les fonctionnaires auront tout de même à se serrer la ceinture...

Fonctionnaires : Ayrault s'engage par lettre à ne pas geler l'avancement
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que le gouvernement cherche à faire 50 milliards d'euros d'économies d'ici 2017, la rumeur d'un possible d'un gel des promotions des fonctionnaires s'est amplifiée cette semaine, notamment après les déclarations de Bruno le Roux. "Je sais que Bernard Cazeneuve aujourd'hui envisage ces mesures, pour ensuite nous faire la proposition, au Premier ministre, au Président de la République et à la majorité", avait déclaré le Président du groupe PS à l'Assemblée nationale lors de l'émission Questions d'Info. Alors que les fonctionnaires subissent déjà depuis 4 ans un gel du point d'indice, qui détermine leur salaire, les propos de Bruno le Roux avaient été rapidement démentis par Jean-Marc Ayrault. Afin de faire retomber le soufflé polémique, le Premier ministre va maintenant plus loin, en écrivant aux fédérations syndicales pour leur assurer que le gouvernement ne gèlerait ni leurs primes ni leurs avancements.

"Il n'y aura pas de baisse du pouvoir d'achat des fonctionnaires"
"Ce n'est pas vrai... (...) On n'est pas dans le concours Lépine des économies !", avait lâché le Premier ministre sur 'Europe 1' en guise de démenti de Bruno le Roux. Au-delà du poids des mots, Jean-Marc Ayrault a confirmé dans une lettre adressée aux fédérations syndicales des fonctionnaires son engagement... à ne pas s'engager sur ce terrain... miné. "Je vous confirme ce que j'ai déclaré publiquement, à savoir qu'il n'y aura pas de baisse du pouvoir d'achat des fonctionnaires et qu'aucune mesure ne sera prise qui aurait pour objet de geler l'avancement des agents publics", a écrit le Premier ministre. La décision aurait pourtant pour effet de générer 1,2 MdE par an d'économies, si l'on en croit la Cour des Comptes dans son rapport de juin 2013.

"La fonction publique doit participer à l'effort de redressement du pays"
Le gel des primes et des avancements des fonctionnaires n'est donc pas à l'ordre du jour même si Jean-Marc Ayrault se montre parfaitement conscient de la nécessité "de rénover notre modèle de fonction publique". Le Premier ministre rappelle ainsi sa volonté d'ouvrir des négociations avec la fonction publique, afin d'identifier des postes de limitation des dépenses, tâche pour laquelle il a mandaté la ministre Marylise Lebranchu. Jean-Marc Ayrault prévient cependant que la Fonction publique doit se préparer à se serrer la ceinture... "Dans la situation budgétaire que nous connaissons, la fonction publique doit participer à l'effort de redressement du pays", dit le Premier Ministre dans la lettre rendue publique aujourd'hui par l'Unsa. "Nous pouvons y parvenir par des économies et des réorganisations", assure le Chef du gouvernement.

©2014-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !