»
»
»
Consultation

Fiscalité : les retraités installés à l'étranger dans le collimateur...

Fiscalité : les retraités installés à l'étranger dans le collimateur...

Le député LREM, Sacha Houlié, dénonce un inégalité de traitement entre les retraités vivant en France et ceux installés à l'étranger qui ont été exonérés de la hausse de la CSG...

Fiscalité : les retraités installés à l'étranger dans le collimateur...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Allez vivre au soleil, gagner en pouvoir d'achat et profiter paisiblement de leurs retraites, beaucoup de Français ont fait le choix de passer leurs vieux jours à l'étranger comme au Maroc ou au Portugal... Une autre vie, qui a aussi parfois ses avantages en matière de fiscalité, mais peut-être plus pour très longtemps !

"Une vrai inégalité"

Selon Les Echos, le député de la majorité Sacha Houlié souhaiterait les mettre à contribution... Il pointe du doigt "une vraie inégalité entre les retraités en France qui ont subi une hausse de la CSG, que l'on assume et ceux qui ne l'ont pas eue, non-résidents fiscaux". "Dès lors qu'on a décidé de faire contribuer tout le monde, alors tout le monde doit contribuer. C'est une question de solidarité et d'équité", indique l'élu de la Vienne...

Dans une note transmise à l'Elysée et à Bercy, il plaide ainsi pour une hausse des cotisations pour les retraités qui s'exilent fiscalement.

Aujourd'hui, les français domiciliés à l'étranger ne sont pas soumis à la CSG sur leurs pensions contrairement à ceux installés dans l'hexagone qui ont connu une hausse de cette cotisation de 1,7%.

Impôt à la source

Comme le précise Les Echos, un décret de décembre 2017 indiquait que cette augmentation devait être répercutée sur leur cotisation maladie, mais il a été suspendu car il aurait touché tous les retraités, indépendamment de leurs revenus. Sans données fiscales, impossible d'exonérer les petites retraites...

Pour Sacha Houlié, tout change avec l'instauration de l'impôt à la source. L'administration française pourra "connaître le montant des rémunérations, traitements, pensions perçus et instaurer un seuil de déclenchement d'augmentation de la cotisation".

Les petites retraites exonérées

Le député serait même favorable à une hausse supérieure dans les pays où les régimes fiscaux sont avantageux comme le Portugal... De quoi alimenter une nouvelle fois les critiques à l'égard du gouvernement accusé de faire payer les retraités.

Mais le député LREM s'en défend : "On évite de toucher le travailleur algérien qui perçoit une pension de 800 ou 900 euros après toute une vie de travail en France, explique-t-il... En revanche, celui qui a eu une bonne carrière en France avec un bon revenu de substitution contribuera."

La proposition est loin de faire l'unanimité au sein de la majorité... La député LREM des français de l'étranger, Anne Genetet, a remis un rapport à Edouard Philippe sur la mobilité. Selon elle, "vouloir appliquer le même taux de CSG aux retraités en France et à l'étranger n'a pas de sens. Quand on part à l'étranger, on cotise à un système de protection qui peut avoir d'autres inconvénients."

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com