Finale du 'TOP 14' au Stade de France : nouvelle grève du RER ce vendredi

Finale du 'TOP 14' au Stade de France : nouvelle grève du RER ce vendredi

Plusieurs lignes dont les RER B et D seront touchées vendredi, jour de la finale du Top 14 de rugby entre Castres et Montpellier organisée au Stade de France...

Finale du 'TOP 14' au Stade de France : nouvelle grève du RER ce vendredi
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Vers une nouvelle rencontre au Stade de France perturbée... Alors que la finale du Top 14 de rugby opposant Castres et Montpellier va se jouer au Stade de France ce vendredi soir, un appel à la grève a été posé pour ce même jour par les syndicats de la SNCF. Ce mouvement risque de toucher plusieurs lignes de trains de banlieue...

Cinq des principaux syndicats, Sud Rail, CGT, Unsa, CFDT et FO, souhaitent mobiliser les conducteurs des RER A, RER B, RER C, RER D ainsi que des transiliens H, J, K, L et R, pour protester "contre les changements de plannings incessants" qui interviennent à la dernière minute en raison des nombreux travaux sur les lignes. Ils réclament également une "revalorisation salariale" ainsi que des "conditions de travail décentes", rapporte 'BFMTV'.

Deux lignes en lien avec la finale du Top 14 seront ainsi touchées : les lignes B et D du RER desservent le Stade de France.

Des appels à la grève qui se multiplient...

Le compte Twitter du RER D indique que le trafic de la ligne "sera fortement perturbé" ce vendredi. "Dans la mesure du possible, nous vous recommandons de limiter vos déplacements", conseille-t-il...

Depuis le début du mois de mai, les appels à la grève se multiplient entraînant de nombreuses perturbations sur certaines lignes franciliennes. Pour rappel, le 28 mai dernier, lors de la finale de la Ligue des champions au Stade de France, une grève des conducteurs de la RATP sur le RER B avait entraîné un report massif des voyageurs sur le RER D (SNCF). Un mouvement qui avait alors contribué au chaos aux portes du stade.

"Le fiasco du 28 mai a engendré une médiatisation mondiale"

Dans un communiqué, la CGT Métro-RER, l'Unsa et La Base avaient évoqué une "réussite de la grève lors de la finale de la Champions League" qui "donne un rapport de force concret aux organisations syndicales".

"Le fiasco du 28 mai a engendré une médiatisation mondiale et la direction porte l'entière responsabilité des problèmes d'acheminements des supporteurs au Stade de France", avaient estimé les syndicats, qui demandaient notamment de "mettre fin au sous-effectif" sur leurs lignes "par l'ajout de séries supplémentaires à celles proposées par la direction lors de l'Alarme sociale du 24 mai".

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !