»
»
»
Consultation

Faux billets : connaissez-vous la "movie money" ?

Faux billets : connaissez-vous la "movie money" ?

Plus de 20.000 de faux billets utilisés depuis des années pour les tournages de films ont été saisis dans la zone euro depuis janvier, selon les informations du 'Parisien'...

Faux billets : connaissez-vous la 'movie money' ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Depuis plusieurs mois déjà, de nombreux messages des autorités mettant en garde contre la fausse monnaie circulent... Et pour cause, plus de 20.000 coupures ont ainsi été saisies dans la zone euro depuis le début de l'année, d'après les informations du 'Parisien', qui précise que 60% de ces billets circulent dans le territoire français.

"La France est en effet touchée par le phénomène de la 'movie money', des faux billets utilisés dans le cinéma, comme accessoires pour les tournages de films, assez proches des vrais et qui trompent les commerçants", explique le quotidien...

Pourtant, ces fausses coupures sont facilement repérables puisque la mention "movie money" est inscrite sur le coin supérieur gauche de ces billets, sous le drapeau de l'Union européenne. Elle remplace la signature du patron de la Banque centrale européenne Mario Draghi. De plus, la matière n'est pas la même et il n'y a pas de vraie bande holographique...

Une hausse massive

Selon le commissaire divisionnaire Eric Bertrand, patron de l'Office central pour la répression du faux monnayage (OCRFM), cité par 'Le Parisien', on dénombrait seulement une cinquantaine de ces faux billets tous les ans. Après 2019, "on est passé à plusieurs milliers, la hausse est massive", a-t-il révélé...

De nombreuses saisies ont d'ailleurs été faites depuis ces dernières semaines dans l'Hexagone. Mi-septembre notamment, les gendarmes avaient mis la main sur près de 10.000 euros de ces coupures grossières, à Toucy en Bourgogne-Franche-Comté. L'inquiétude a également gagné la police bordelaise il y a quelques jours, alors que plusieurs billets de 20 euros de "movie money" ont été retrouvés sur un jeune homme poursuivi dans une affaire de recel de vol de téléphone portable.

En posséder est illégal, pourtant...

En juin dernier, l'OCRFM avait indiqué avoir comptabilisé 590 billets de 50 euros, 895 billets de 10 euros et 2.129 billets de 20 euros. Ces coupures sont en vente à des prix dérisoires, pour quelques euros sur des sites internet. Beaucoup d'entre elles sont d'ailleurs rentrées sur le territoire grâce à des commande passées sur le 'darknet'.

Eric Bertrand rappelle que la possession de ces accessoires de cinéma en vente libre sur le web est passible de trois ans de prison. "Les billets sont des marques déposées [...] La movie money, c'est comme un faux polo Lacoste, c'est une contrefaçon. Contrairement à ce qu'on entend parfois, il est donc interdit d'en posséder", a-t-il précisé.

Mais pour l'heure, face à l'augmentation du phénomène, les interpellations restent rares et les escroqueries encore impunies. En janvier notamment, les enquêteurs de l'OCRFM ont interpellé un homme qui en avait commandé pour un montant total d'un million d'euros. Comme il n'avait pas utilisé ces billets, il n'a pas été poursuivi...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com