»
»
»
Consultation

Faut-il abandonner le changement d'heure ? A vous de trancher !

Faut-il abandonner le changement d'heure ? A vous de trancher !

Les citoyens européens ont jusqu'au 16 août pour donner leur avis, en répondant à un questionnaire proposé par l'Europe.

Faut-il abandonner le changement d'heure ? A vous de trancher !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Faut-il continuer à régler ses horloges et ses montres en été et en hiver ? Les citoyens européens sont invités à se prononcer jusqu'au 16 août, à l'initiative de la Commission européenne, qui a lancé une consultation en ligne...

C'est le Parlement européen qui a ouvert la brèche au mois de février, en votant une résolution qui demande à Bruxelles un état des lieux qui pourrait aboutir à la suppression du changement d'heure.

"La majorité des États membres de l'UE appliquent depuis longtemps les dispositions relatives à l'heure d'été, qui remontent pour la plupart à la Première et la Seconde Guerre mondiale ou à la crise pétrolière des années 1970", rappelle la Commission. À l'époque, ces dispositions visaient essentiellement à économiser l'énergie. Depuis 2001, tous les pays de l'Union changent d'heure au même moment, même s'il ne sont pas tous sur le même fuseau horaire...

Les "anti" se mobilisent

Mais les détracteurs de cette décision sont de plus en plus nombreux, à l'image de la députée européenne EELV Karima Delli, qui a voté contre le maintien du changement d'heure. "Aujourd'hui, les éclairages ne sont plus les mêmes qu'il y a quarante ans. On utilise à présent d'autres technologies pour réduire réellement notre consommation d'énergie", expliquait-elle en février sur franceinfo.

Actuellement en France, le changement d'heure permet d'économiser 440 gigawatt-heure par an, soit l'éclairage des habitants d'une grande ville comme Marseille - un gain jugé trop peu significatif.

De nombreuses études se sont penchées sur les autres effets de ces changements d'heure. En termes de santé, l'impact sur le biorythme pourrait engendrer de la fatigue, et donc du stress, avec des conséquences sur le moral, mais aussi la consommation d'alcool ou de tabac.

A l'inverse, le changement d'été entraînerait des effets positifs liés à l'augmentation des activités de loisir en plein air.

Conduite, agriculture...

Les effets sur la sécurité routière, directement liés à la fatigue, sont également invoqués, de même que l'impact sur l'agriculture... Sur ce point, Bruxelles note que "les doutes qui prévalaient concernant la perturbation du biorythme des animaux et le changement des horaires de traite liés au changement d'heure semblent avoir en grande partie disparu en raison de l'utilisation de nouveaux équipements, de l'éclairage artificiel et de technologies automatisées".

Du côté des opposants à la fin de l'heure d'été et d'hiver, les éléments de preuve sont "concluants" sur un point, estime Bruxelles. L'autorisation de procéder à des changements d'heure de manière non coordonnée entre les États membres porterait préjudice au marché intérieur, en entraînant une hausse des coûts des échanges transfrontières, des désagréments dans l'organisation des transports, des communications et des voyages, ainsi qu'une baisse de la productivité dans le marché intérieur des biens et des services...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com