»
»
»
Consultation

FagorBrandt : 4 offres de reprise pour un maximum de 1.200 emplois sauvés...

FagorBrandt : 4 offres de reprise pour un maximum de 1.200 emplois sauvés...

4 repreneurs se sont manifestés

FagorBrandt : 4 offres de reprise pour un maximum de 1.200 emplois sauvés...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — FagorBrandt avait déposé le bilan au début novembre 2013 et aussitôt demandé son placement en redressement judiciaire... Les éventuels repreneurs avaient jusqu'à  vendredi (17h00), pour déposer leur dossier auprès de l'Administrateur judiciaire. Sur les 28 candidats à s'être manifestés depuis le début du processus de reprise du fabricant d'électroménager, seulement 4 offres ont finalement été formulées. Les noms des intéressés du carré final n'ont pas été dévoilés...

1.800 salariés dans l'expectative en France

Affaibli par l'effritement continu de ses ventes, le groupe FagorBrandt emploie encore 5.642 personnes, dont 1.800 en France. L'essentiel du personnel et concentré sur 4 sites industriels -Aizenay, La Roche-sur-Yon, Orléans et Vendôme- qui emploient 1.200 personnes, des salariés devant lesquels le Ministre Arnaud Montebourg s'était engagé à "tout faire pour préserver l'outil industriel". Outre la France, l'Espagne, la Pologne, le Maroc et la Chine sont également concernés par le dépôt de bilan de la coopérative basque Mondragon, elle-même actionnaire de l'Espagnol Fagor.

Une offre de reprise de 1.200 employés

Selon Philippe Berger, Secrétaire national CGT du CCE cité par l'AFP, la meilleure offre de reprise sur le plan de l'emploi devrait permettre de conserver 1.200 salariés dans l'Hexagone. La seconde proposition maintiendrait de 700 à 1.000 emplois. Enfin, deux propositions, dont l'une émanant d'un financier, porteraient "sur des sites isolés" et concerneraient chacune 200 personnes. L'identité des éventuels repreneurs sera dévoilée mercredi matin. Selon Le Figaro, le conglomérat algérien Cevital -qui en juin a déjà repris l'entreprise de menuiseries en PVC Oxxo de Cluny- aurait déposé un dossier.

"Eviter la casse sociale"

Toujours selon ces mêmes sources syndicales, l'administratrice judiciaire aurait estimé que le mieux-disant sur le plan de l'emploi est un dossier qui pourrait "aller dans le bon sens" et potentiellement "sur plus de reprises". Le représentant CGT du CCE a souligné : "On a vraiment senti hier soir que l'attention était surtout d'éviter la casse sociale, d'avoir des dossiers pérennes mais on sent bien que ça prend une dimension politique".

Cette reprise s'annonce effectivement délicate, car FagorBrandt n'est pas propriétaire des marques phares du groupe : Vedette, Brandt, Sauter, De Dietrich... Celles-ci sont détenues par une autre filiale du groupe espagnol, mais au global représentent tout de même 14% du marché électroménager en France et d'importants brevets.

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com