Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Facebook : un réseau de comptes "pro-Trump" basé en Roumanie démantelé

Facebook : un réseau de comptes "pro-Trump" basé en Roumanie démantelé

Le géant des réseaux sociaux a démantelé un peu plus de 120 comptes Facebook et Instagram engagés dans une opération de promotion de la campagne de réélection du président Trump...

Facebook : un réseau de comptes 'pro-Trump' basé en Roumanie démantelé
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A quelques mois des élections américaines, le géant des réseaux sociaux a annoncé avoir démantelé quelque 120 comptes Facebook et Instagram engagés dans une opération de promotion de la campagne de réélection du président Donald Trump. Les auteurs de cette opération, pilotée depuis la Roumanie, utilisaient des faux comptes et se faisaient passer pour des Américains, avec notamment des fausses pages de partisans supposés du chef de l'Etat...

"Nous avons supprimé 35 comptes Facebook, 3 pages et 88 comptes Instagram. Cette activité est née en Roumanie et s'est concentrée sur les Etats-Unis. Nous avons découvert ce réseau dans le cadre de notre enquête sur un comportement non authentique coordonné présumé avant les élections de 2020 aux Etats-Unis", détaille le réseau social dans un rapport.

Facebook a également précisé que ce réseau publiait des contenus sur la campagne, qui vantait le soutien des Afro-américains pour Donald Trump, les croyances chrétiennes et le mouvement conspirationniste "Qanon". "Ils republiaient également de manière fréquente du contenu de conservateurs américains...", ajoute la plateforme...

1.000 comptes "non authentiques" retirés

Le géant américain, qui communique régulièrement depuis des mois sur ce type d'interventions, a indiqué avoir supprimé au total plus de 1.000 comptes qualifiés de "non authentiques" sur ses deux plateformes en juillet, du fait de leur comportement visant à tromper le public sur leurs intentions ou origines...

"Nos équipes continueront de trouver, supprimer et exposer ces campagnes de manipulation coordonnées", assure Facebook, qui ajoute avoir conscience que "ces menaces s'étendent au-delà de [sa] plateforme et aucune organisation ne peut les combattre seule".

Les "QAnon" bannis de Twitter

Comme Facebook, Twitter a multiplié les efforts pour préserver sa plateforme des campagnes de manipulation et de désinformation, après les scandales des scrutins qui avaient éclaté en 2016. La plateforme de microblogging a annoncé son intention de signaler et réduire la portée des comptes des médias contrôlés financièrement et de façon éditoriale par un Etat sur sa plateforme, afin de réduire les campagnes d'influence politique menées depuis l'étranger...

Fin juillet, Twitter avait par ailleurs indiqué avoir supprimé plus de 7.000 comptes liés à la mouvance "QAnon", mouvement pro-Trump répandant des théories du complot en ligne. Le réseau social avait également décidé de limiter la circulation des contenus liés à leur théorie conspirationniste...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !