»
»
»
Consultation

Facebook confirme le partage de données, y compris avec des fabricants chinois

Des membres du Congrès ont exprimé leurs inquiétudes après ces informations, qui montrent par ailleurs que les données des amis des utilisateurs auraient pu être consultées sans leur consentement explicite...

Facebook confirme le partage de données, y compris avec des fabricants chinois
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Facebook a confirmé avoir conclu des accords de partage de données avec au moins quatre entreprises chinoises, dont Huawei, le troisième fabricant mondial de smartphones qui est sous surveillance par les services secrets américains, mais aussi le fabricant d'ordinateurs Lenovo et les fabricants de smartphones OPPO et TCL.

Selon des informations du 'New York Times', le réseau social le plus populaire de la planète aurait signé des accords avec une soixantaine de constructeurs de téléphones ou d'appareils électroniques, parmi lesquels Apple, Samsung, HTC, ou BlackBerry, mais aussi avec le géant du e-commerce Amazon.

Une dizaine d'années

Cette pratique durerait depuis une dizaine d'années, et aurait permis au départ aux fabricants de proposer davantage d'outils aux utilisateurs, comme la messagerie, les boutons "j'aime" et les carnets d'adresses, avant que les applications ne se démocratisent sur les smartphones...

Des membres du Congrès ont exprimé leurs inquiétudes après ces informations, qui montrent par ailleurs que les données des amis des utilisateurs auraient pu être consultées sans leur consentement explicite. Facebook a démenti cette dernière information et a déclaré que l'accès aux données visait à rendre leurs appareils mobiles compatibles techniquement avec son réseau social.

Des partenariats dénoncés

Plus de la moitié des partenariats ont déjà été dénoncés, a annoncé Facebook. Il a précisé mardi qu'il mettrait fin à l'accord avec Huawei dans la semaine. Il va mettre également fin aux trois autres partenariats avec des entreprises chinoises.

Les groupes de télécommunications chinois ont été soumis à un examen minutieux de la part des responsables du renseignement américain qui jugent qu'ils favorisent l'espionnage étranger et menacent des infrastructures américaines essentielles, des accusations que les Chinois ont toujours niées.

Selon un dirigeant de Facebook, le groupe a soigneusement géré l'accès qu'il donnait aux entreprises chinoises. "Facebook et beaucoup d'autres sociétés technologiques américaines ont travaillé avec elles et avec d'autres fabricants chinois pour intégrer leurs services sur ces téléphones", a déclaré Francisco Varela, vice-président des partenariats mobiles de Facebook. "Les intégrations de Facebook avec Huawei, Lenovo, OPPO et TCL ont été contrôlées dès le début et nous avons approuvé les expériences Facebook que ces entreprises ont bâties."

Attention particulière

Mardi, la commission du commerce du Sénat américain a demandé au directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, de s'expliquer sur l'article du New York Times selon lequel des données étaient partagées avec au moins 60 fabricants d'appareils...

Facebook fait l'objet d'une attention particulière des deux côtés de l'Atlantique depuis les révélations, à la mi-mars, sur le détournement des données personnelles de 87 millions d'utilisateurs, dont 2,7 millions vivent dans l'Union européenne (UE), au profit de Cambridge Analytica, un cabinet de conseil politique qui a notamment travaillé pour le compte de Donald Trump pendant la campagne présidentielle de 2016.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Facebook confirme le partage de données, y compris avec des fabricants chinois

Partenaires de Boursier.com