Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Face aux critiques, Amazon veut aider les commerçants à "faire leur transition digitale"

Face aux critiques, Amazon veut aider les commerçants à "faire leur transition digitale"

Selon le directeur général d'Amazon France, l'entreprise représente aujourd'hui 1% du commerce de détail en France...

Face aux critiques, Amazon veut aider les commerçants à 'faire leur transition digitale'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Sous le feu des critiques depuis le début du confinement, Amazon se défend !... Alors que depuis quelques jours de nombreux responsables politiques n'ont pas hésité à tacler la multinationale américaine dans un contexte marqué par la fermeture des commerces de proximité, le directeur général d'Amazon France a assuré que le géant du e-commerce n'était "en aucune façon l'adversaire de l'Etat".

Frédéric Duval fait allusion aux propos tenus par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire qui a affirmé, au micro de 'Radio Classique', que les GAFA étaient "les adversaires des Etats" et avait dit vouloir les taxer autant que les entreprises françaises...

"Amazon.fr est une entreprise française implantée en France. Je souhaite que notre apport soit positif pour la France et, dans cette période particulière, être aux côtés de tous ceux que nous avons l'habitude de servir : consommateurs, auteurs, entrepreneurs, commerçants...", a ainsi répondu le dirigeant de la filiale française d'Amazon.

Un "abonnement mensuel à 39 euros" et un "crédit de 200 euros"

"Nous voulons aider ces derniers à faire leur transition digitale et à rejoindre la boutique dédiée aux vendeurs français, qui sont déjà 11.000. Depuis lundi, nous leur offrons l'abonnement mensuel à 39 euros durant trois mois, ainsi qu'un crédit de 200 euros pour faire leur promotion en ligne", a-t-il également indiqué...

Le directeur général d'Amazon France a également assuré qu'une "équipe dédiée de 300 personnes" était disponible pour les petits commerçants et "peut les conseiller au téléphone". "En trois jours, vous ouvrez un compte et vous commencez à vendre", a-t-il ajouté.

Frédéric Duval dit également vouloir aller plus loin, en proposant à partir du 8 décembre prochain "un programme de 15 heures sur le numérique, la vente en ligne, les réseaux sociaux", estimant qu'il y a "une barrière culturelle en France avec le digital". L'objectif est de former 50.000 vendeurs avec ce dispositif.

Amazon "ne représente que 1%" du commerce de détail en France

"Le commerce de détail en France, c'est 585 milliards d'euros, Amazon n'en représente que 1%, nous n'allons pas nous substituer au commerce physique, au contraire, la période actuelle confirme combien l'e-commerce et le commerce physique sont complémentaires", a-t-il par ailleurs souligné.

Devant le Sénat mercredi, le secrétaire d'Etat au Numérique Cédric O a également remis en cause les critiques contre Amazon, estimant que "la psychose française" sur le géant américain du e-commerce "n'a aucun sens". Selon lui, la priorité est de "numériser les petits commerces", soulignant qu'il y a "30% seulement de petits commerces numérisés" en France "contre 72% en Allemagne".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !