Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Entreprises : vers quelle organisation du travail début 2021 ?

Entreprises : vers quelle organisation du travail début 2021 ?

"Le Premier ministre lundi soir nous a demandé de réfléchir à une deuxième phase pour le début de l'année qui ne soit pas le 100% télétravail comme aujourd'hui", a indiqué Geoffroy Roux de Bézieux.

Entreprises : vers quelle organisation du travail début 2021 ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Qu 'adviendra-t-il du télétravail en 2021 ? Si le travail à distance à 100% va rester la norme jusqu'à la fin de l'année, comme l'a confirmé Emmanuel Macron lors de son allocution mardi soir, le gouvernement n'a pas encore pris de décision pour la suite... Mais une réflexion a été engagée avec les partenaires sociaux sur la question.

"Le Premier ministre lundi soir nous a demandé de réfléchir à une deuxième phase pour le début de l'année qui ne soit pas le 100% télétravail comme aujourd'hui, mais qui ne soit pas non plus le retour au stade précédent", a indiqué sur 'BFMTV/RMC' Geoffroy Roux de Bézieux.

S'il dit ne pas vouloir faire d'"annonce", le président du Medef précise que la solution envisagée pourrait être du type "quelques jours par semaine obligatoires, mais pas 100%". "On y réfléchit collectivement", a-t-il affirmé...

Eviter "d'autres conséquences psychologiques" du télétravail à 100%

"On est tous persuadés, les partenaires et le gouvernement, que le 100% télétravail au bout de quelques semaines a d'autres conséquences psychologiques", a déclaré le président de l'organisation patronale, évoquant notamment "la hausse des violences conjugales" et les "addictions".

"On ne peut pas rester durablement au 100%", a ainsi estimé Geoffroy Roux de Bézieux, précisant qu'"il y aura un télétravail amendé pendant quelques mois, jusqu'à la fin de la pandémie" de Covid-19. L'accord national interprofessionnel (ANI) sur le télétravail devrait ensuite prendre le relais...

Ultime séance de négociations

Lundi, syndicats et patronat se sont d'ailleurs réunis pour une ultime séance de négociations sur cet accord. "On a mis hier soir sur la table la sixième version" du texte, a expliqué le président du Medef, qui plaide pour qu'au-delà des obligations définies dans le Code du travail, les décisions sur l'organisation du télétravail restent prises par l'employeur.

"C'est du ressort du chef d'entreprise parce que c'est le Code du travail qui le dit" puisque "c'est le chef, l'employeur qui décide l'organisation et c'est l'employeur qui est responsable de la santé et de la sécurité du salarié", a estimé Geoffroy Roux de Bézieux. "La balle est dans le camp des syndicats", a-t-il ajouté...

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !