Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Entreprises : les surcoûts s'accumulent depuis le début des grèves

Entreprises : les surcoûts s'accumulent depuis le début des grèves

Selon un rapport publié par le Medef Paris, 58% des entreprises de la capitale ont utilisé le télétravail, avec une moyenne de 1,5 journée par semaine...

Entreprises : les surcoûts s'accumulent depuis le début des grèves
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après plus de 40 jours consécutifs de perturbations liées au mouvement contre la réforme des retraites, les entreprises parisiennes font leurs comptes... Selon le Medef Paris, qui a fait appel à un sondage interne auprès de ses adhérents, l'impact financier de la grève s'élève à 233 euros par salarié. "Soit 8 euro par jour et par salarié", détaille le rapport de l'organisation patronale, qui ne donne toutefois aucun chiffre sur les pertes de production...

Dès le premier jour de grève, le Medef parisien indique que "97% des chefs d'entreprises parisiens ont proposé des solutions sur-mesure à leurs salariés". Mais ils ont dû également prendre à leur charge des dépenses supplémentaires pour maintenir le fonctionnement partiel de leur entreprise...

55% des entreprises ont mis en place des solutions pratiques et financières

Depuis le début du mouvement le 5 décembre dernier, 55% des entreprises ont ainsi mis en place des solutions concrètes pour leurs employés. Parmi elles, 18% ont contribué au financement de logements à proximité du lieu de travail pour aider les salariés à continuer à travailler, malgré les grèves de transports et d'autres services publics.

Le rapport évoque également l'utilisation de tiers-lieu (location de places de coworking) pour 36% des entreprises, avec une moyenne de 20 euros par jour et par salarié...

"Système D"

Concernant les transports, 19% ont pris en charge "une partie des courses VTC, taxi, covoiturage ou mobilités douces", avec un remboursement moyen de 24 euros par déplacement et par salarié, soit 216 euros par mois et par salarié.

Enfin, certaines entreprises (4%) ont également participé au financement de la garde d'enfants dont l'école était en grève...

58% des entreprises ont utilisé le télétravail

Les perturbations dans les transports ont également conduit la plupart des entreprises parisiennes (72%) à adapter leur organisation et aménager les horaires de travail. Pour 58% d'entre elles, cela s'est ainsi matérialisé par l'utilisation du télétravail, avec une moyenne de 1,5 journée par semaine.

Le rapport indique également que 42% ont révisé les plannings des salariés avec des horaires aménagés, ont changé les horaires d'ouverture de leurs magasins, ou ont embauché des intérimaires. Enfin, le Medef Paris estime que 65% des réunions externes prévues ont été reportées en raison du mouvement social, et 22% des salariés ont utilisé la visioconférence en remplacement...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com