»
»
»
Consultation

Entrepreneuriat : être son propre patron arrive en tête des motivations pour se lancer

Entrepreneuriat : être son propre patron arrive en tête des motivations pour se lancer

L'Agence France entrepreneur vient de publier son baromètre. Etre son propre patron, gagner plus d'argent et s'épanouir sont les premières motivations des Français pour créer leur entreprise...

Entrepreneuriat : être son propre patron arrive en tête des motivations pour se lancer

(Boursier.com) — Le nombre de nouvelles sociétés créées continue de s'accélérer en France... La hausse atteint 16,8 % sur un an à la fin du mois d'août selon l'Insee.

Pour mieux cerner le profil de ces chefs d'entreprise et leurs besoins, l'Agence France entrepreneur a lancé, il y a deux ans, un baromètre sur le dynamisme entrepreneurial des Français, une enquête menée avec Pôle emploi et la Fondation entreprise MMA des entrepreneurs du futur.

Réaliser un rêve

Travailler à son compte apparaît être la motivation première des Français qui choisissent de se lancer. C'est le premier motif avancé par les porteurs de projets (59%) mais aussi chez les entrepreneurs installés (47%).

Suivent ensuite s'épanouir, réaliser un rêve pour 50% des futurs patrons et 29% des entrepreneurs et, enfin, gagner plus d'argent pour 32% de ceux qui se lancent dans l'aventure, 30% pour ceux qui y sont déjà.

Sauter le pas n'est pas une question d'âge selon le baromètre. L'indice entrepreneurial des personnes âgées de moins de 30 ans est de 30 %, 36% pour les 30-49 ans et de 26% pour les 50 ans et plus. En revanche, c'est toujours plus une question d'homme 37% que de femmes 23%.

Héritage

L'enquête montre que 39% des personnes interrogées ont des patrons dans leur famille. Un héritage qui favorise la dynamique entrepreneuriale, 64% des personnes se plaçant en situation de créer leur société avaient autour d'elles des proches chefs d'entreprise.

Selon le baromètre, entreprendre serait le choix de carrière le plus intéressant pour un Français sur deux. L'autre moitié préférant être salarié dans une PME (17%), dans une grande entreprise (17%) ou faire partie de la fonction publique (17%).

Peur d'échouer

De nombreux Français ont déjà songé à créer leur entreprise, 54% y ont pensé mais ne le souhaitent pas... Ils ont peur de l'échec à 31%, des investissements financiers jugés trop importants (27%), préfèrent un emploi salarié pour 25% des sondés et craignent des démarches administratives trop complexes (25%).

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com