»
»
»
Consultation

Entre 200 et 800 millions d'euros pour la fraude aux faux numéros de Sécu

Entre 200 et 800 millions d'euros pour la fraude aux faux numéros de Sécu

Marine Le Pen avait relayé ces dernières semaines des montants beaucoup plus élevés...

Entre 200 et 800 millions d'euros pour la fraude aux faux numéros de Sécu
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les chiffres sont beaucoup moins élevés que ceux évoqués ces derniers mois par certaines formations politiques !... Selon un travail parlementaire mené depuis février, la fraude aux prestations sociales associée à des faux numéros de sécurité sociale représente "entre 200 et 802 millions d'euros" depuis 1988.

Les fraudeurs vivraient pour la plupart à l'étranger et se disent bénéficiaires d'allocations familiales, du RSA ou de pensions de retraite. Le rapport sénatorial piloté par le sénateur du Pas-de-Calais Jean-Marie Vanlerenberghe (Union centriste), s'est basé sur l'étude de 2.000 dossiers : 3,5% d'entre eux ont été épinglés comme "très suspects", ce qui a donc permis aux auteurs d'évaluer la fraude entre 200 et 802 millions d'euros depuis 30 ans...

Usurpation d'identité

Un montant très éloigné des 14 milliards annuels relayés par Marine Le Pen (RN) ou la sénatrice Nathalie Goulet (UDI) - elles s'appuyaient sur les chiffres du magistrat Charles Prats. "Ces estimations ne disposaient pas d'une base objective. J'ai donc organisé un nouveau contrôle", a expliqué Jean-Marie Vanlerenberghe.

Pour toucher des aides, les fraudeurs pratiquent l'usurpation d'identité ou présentent de faux documents... La Caisse nationale d'assurance vieillesse évoque par exemple des personnes qui se sont inventé des enfants pour toucher des allocations familiales. Le rapport sénatorial propose donc de préférer "l'inscription en présence du demandeur et à partir de documents originaux", ou renforcer le partage d'informations entre les organismes...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com