»
»
»
Consultation

Enquête : les Français et le lien intergénérationnel

Enquête : les Français et le lien intergénérationnel

Selon la 2e édition du Baromètre ANPERE - Opinion Way, 65% des Français considèrent l'aide aux personnes âgées comme "normale et quotidienne"...

Enquête : les Français et le lien intergénérationnel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Reprise de l'école, retour au travail : la rentrée est souvent très animée après une période estivale synonyme de détente, vacances en famille ou sorties entre amis pour de nombreux Français. Pourtant durant ces moments d'effervescence, les personnes âgées, en particulier après 85 ans, souffrent parfois de solitude et d'isolement...

Dans ce contexte sociétal, ANPERE, première association française d'assurés, présente les résultats de la 2e édition de son Baromètre : les Français et le lien intergénérationnel. Cette étude nationale met en lumière l'intérêt des Français pour des valeurs humaines et sociales : la solidarité entre les générations...

L'entraide : une valeur sociale importante !

Cette étude montre que l'entraide et la solidarité sont des valeurs essentielles entre les générations. Si celles-ci sont principalement envisagées à l'intérieur du cercle familial, elles ne s'y limitent pas... Ainsi, 3 français sur 10 ont effectué des actions d'entraide en dehors du cercle familial durant l'année passée. Il s'agit principalement d'une aide par un service ou par un bien pour 56% des personnes interrogées et de tâches du quotidien pour 22%.

De plus, on remarque que plus on avance en âge et plus on est susceptible d'aider : 21% des 18-24 ans contre 19% en 2016 ont déjà effectué des actions ou des gestes d'entraide au cours des 12 derniers mois en dehors du cadre familial contre 19% en 2016, alors qu'ils sont 43% des plus de 60 ans.

Cette situation reste stable par rapport à 2016 où on compte 46% des plus de 60 ans. Pour 40% des répondants, la solidarité entre les générations est synonyme d'aide aux personnes âgées, qui apparaît comme nécessaire (pour 69% des individus) et normale (pour 65%).

La famille joue un rôle primordial dans le lien intergénérationnel

"Nous constatons que les Français sont de plus en plus enclins à aider leurs proches"... L'entraide familiale concerne 60% des Français en 2018, contre 51% en 2016 (celle-ci n'inclut pas l'aide que fournissent les parents à leurs enfants au sein du foyer). Dans la majeure partie des cas, il est question d'aide par le service ou par le bien (71%)...

Cette observation se confirme lorsque nous interrogeons les individus ayant une personne en perte d'autonomie dans leur famille - cela concerne 27% des personnes interrogées (contre 11% en 2016).

Parmi elles, 9 sur 10 fournissent à la personne en perte d'autonomie diverses formes d'aides, telles que du soutien moral à 69% (écoute, présence, accompagnement, disponibilité), une aide sur des tâches quotidiennes à 56% (ménage, petits travaux) ou encore un accompagnement dans la gestion des problèmes médicaux à 51%.

Ainsi, la famille représente le cercle au sein duquel le lien intergénérationnel ne cesse de se renforcer...

Une perception différente selon les générations

En 2018, les jeunes majeurs (18-24 ans) et les plus de 70 ans sont identifiés comme étant les populations ayant le plus besoin d'aide. Il est intéressant de constater que cela était déjà le cas deux ans plus tôt. Si en 2016, 44% des personnes interrogées considéraient que la catégorie des 18-24 ans était celle ayant le plus besoin d'aide, elles ne sont plus que 37% à le penser en 2018.

De même, 57% des personnes considéraient que les 70 ans et plus avaient le plus besoin d'aide en 2016, contre 67% en 2018. En 2016, 40% des Français estiment que la solidarité se renforce auprès des plus jeunes, mais les chiffres de 2018 laissent supposer que cette tendance commencerait à s'inverser...

Méthodologie

Cependant, les besoins de ces deux catégories ne sont pas les mêmes. Les jeunes ont besoin en priorité d'aide pour entrer dans la vie active (à 71%) et d'aide financière (à 55%), tandis que les plus de 70 ans ont surtout besoin d'aide pour gérer les tâches quotidiennes (à 54%) et leurs problèmes médicaux (à 52%).

De plus, il existe un décalage de perception entre les plus jeunes et les seniors quant à leurs besoins respectifs : si 63% des jeunes pensent que les seniors attendent de leurs descendances un accompagnement dans la gestion de leurs problèmes médicaux, les seniors ont une vision plus pragmatique de leur besoin puisque qu'ils attendent d'eux une aide dans leurs tâches quotidiennes (ménages, informatique, petits travaux, ...).

Ce sondage a été réalisé selon la méthode des quotas, auprès d'un échantillon de 1044 individus représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Elle a été menée en ligne du 19 au 24 avril 2018...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com