Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

En 2 ans, la Société du Grand Paris a sécurisé la moitié du financement du "Grand Paris Express"

En 2 ans, la Société du Grand Paris a sécurisé la moitié du financement du "Grand Paris Express"

Malgré un contexte mondial marqué par la crise liée au Covid, les investisseurs internationaux confirment leur engagement pour le financement du projet !

En 2 ans, la Société du Grand Paris a sécurisé la moitié du financement du 'Grand Paris Express'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Société du Grand Paris a émis, mercredi 7 octobre, ses cinquième et sixième obligations vertes de référence de son programme "Green Euro Medium Term note", pour un montant de 6 milliards à double échéance : 3 milliards d'euros à 10 ans (coupon de 0%) et 3 milliards d'euros à 40 ans (coupon de 0,7%).

Cette opération représente la plus importante levée d'obligations vertes jamais réalisée (hors émetteur souverain). La Société du Grand Paris a rassemblé 230 investisseurs à 40 ans, 185 à 10 ans pour un total de 18 milliards d'euros de manifestation d'intérêt.

Malgré un contexte mondial marqué par la crise liée au Covid, les investisseurs internationaux ont donc confirmé leur engouement pour le financement du Grand Paris Express et, ce faisant, la crédibilité de la Société du Grand Paris désormais 4e plus important émetteur d'obligations vertes au monde...

Contribution significative

La Société du Grand Paris a remercié ses banques partenaires, réunies à l'occasion de cette nouvelle émission, et les investisseurs pour leur contribution significative et leur engagement continu depuis la mise en place du tout premier programme EMTN d'obligations vertes en 2018 : la Société du Grand Paris a levé à ce jour 16 milliards d'euros, soit presque la moitié du financement du Grand Paris Express.

“Deux ans seulement après avoir lancé le premier programme d'émissions 100% vertes sur les marchés internationaux, la Société du Grand Paris a désormais sécurisé 50% du financement du Grand Paris Express. Cette confiance renouvelée des marchés conforte la Société du Grand Paris dans sa dynamique d'investissement au profit des entreprises, TPE, PME ou majors, engagées dans la réalisation du Grand Paris Express. Le rythme annuel d'investissement se maintiendra ainsi à un niveau de 4,5 milliards d'euros par an, en moyenne, jusqu'en 2023. La trajectoire reste donc claire, stable et lisible et participe pleinement à la relance verte de l'économie française” a commenté Thierry Dallard, Président du Directoire de la Société du Grand Paris.

Les deux opérations ont suscité un intérêt exceptionnel de la part des investisseurs conventionnels et ESG. Les carnets d'ordres finaux ont excédé 18 milliards d'euros, dont 8,5 milliards d'euros pour la tranche à 10 ans et 9,5 milliards d'euros pour la tranche à 40 ans. Jamais une émission obligataire de la Société du Grand Paris n'avait recueilli un tel volume d'intérêt.

Détails de la transaction

Le vendredi 2 octobre 2020 à 17h26 (Paris), la Société du Grand Paris annonce officiellement la mise en place d'un "Global Investor Broadcast" suivi d'un question/réponse en direct organisé conjointement par Barclays et BNP Paribas le 6 octobre 2020. En parallèle, la Société du Grand Paris, annonce le lancement de deux tranches d'obligations vertes de référence 10 et 40 ans.

Barclays, Crédit Agricole CIB, HSBC, J.P. Morgan, Natixis et Nomura ont agi en tant que co-chefs de file sur la tranche à 10 ans tandis que BNP Paribas, Deutsche Bank, Goldman Sachs Bank Europe SE, Natwest Markets et Société Générale ont agi en tant que co-chefs de file sur la tranche à 40 ans. Crédit Agricole CIB a agi comme coordinateur des deux tranches.

Le mercredi 7 octobre 2020 à 8h53 (Paris), la Société du Grand Paris a ouvert officiellement les livres d'ordres avec une marge indicative autour de 25 points de bases au-dessus de l'OAT novembre 2030 pour la tranche 10 ans et autour de 28 points de bases au-dessus des OAT interpolées pour la tranche 40 ans.

Souche de 3 MdsE, arrivant à maturité le 25 novembre 2030

Les investisseurs ont immédiatement montré un vif intérêt pour cette nouvelle souche, résultant en une construction rapide du livre d'ordres, notamment grâce à des tickets de belles tailles. A 10h46, soit deux heures après la communication de la marge indicative au marché, Société du Grand Paris a ainsi pu communiquer sur un livre d'ordres dépassant les 6,75 milliards d'euros (hors intérêts des chefs de file) et fixer la marge à 22 points de base au-dessus de l'OAT novembre 2030.

Malgré le resserrement de la marge, les ordres ont continué à affluer dans le livre d'ordres et ce dernier a fermé avec plus de 8,5 milliards d'euros de demande à 11h30 (Paris), témoignage supplémentaire de la confiance des investisseurs pour la signature Société du Grand Paris. A 12h (Paris), la taille était fixée à 3 milliards d'euros.

Le pricing de la tranche à 10 ans a eu lieu à 15h26 (Paris), le coupon de l'obligation étant fixé à 0% (rendement de -0,013% et marge de 22 points de base au-dessus de l'OAT novembre 2030).

Traditionnellement actives sur cette partie de la courbe, les trésoreries de banques se sont vus allouer la majorité des titres (48%), devançant les gestionnaires d'actifs (28%) et les institutions publiques (14%). Les investisseurs français et britanniques étaient les plus représentés, avec respectivement 25% et 24% des allocations.

Souche de 3 milliards d'euros, arrivant à maturité le 15 octobre 2060

A 10h46 (Paris), le livre d'ordres s'était déjà rapidement rempli et dépassait les 7,5 milliards d'euros (hors intérêts des chefs de file), permettant à Société du Grand Paris de fixer la marge à 25 points de base audessus de l'interpolation des OATs mai 2052 et mai 2066.

Les ordres ont continué à affluer, et le livre d'ordres a fermé à 11h30 (Paris), dépassant les 9,5 milliards d'euros (hors chefs de file). L'opération a été lancée à midi (Paris), avec une taille fixée à 3 milliards d'euros.

Le pricing de la tranche à 40 ans a eu lieu à 15h28 (Paris), le coupon de l'obligation étant fixé à 0,7% (rendement de 0,750% et marge de 25 points de base au-dessus de l'interpolation des OATs).

La répartition géographique des allocations est balancée entre les comptes domestiques (France 42%) et internationaux (58%). Concernant la typologie des investisseurs, la majorité de la demande est venue des assureurs (44%) et des gestionnaires d'actifs (40%), suivis par les trésoreries de banques (10%) et les institutions publiques (3%).

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !