Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Emploi : malgré une baisse historique en juin, le nombre de chômeurs reste élevé

Emploi : malgré une baisse historique en juin, le nombre de chômeurs reste élevé

Selon le ministère du Travail et Pôle emploi, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A a reculé de 4,6% le mois dernier, soit 204.700 personnes de moins par rapport au mois de mai...

Emploi : malgré une baisse historique en juin, le nombre de chômeurs reste élevé
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — En juin, le nombre de demandeurs d'emploi n'exerçant aucune activité a enregistré une baisse record en France (hors Mayotte), la reprise de l'activité sur fond de poursuite de la levée progressive des restrictions leur ayant permis de retrouver une activité réduite... Mais les effectifs cumulés des inscrits à Pôle emploi dans les catégories A, B et C ont atteint un pic historique, à 6,157 millions.

Selon les données publiées ce lundi par le ministère du Travail et Pôle emploi, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans aucune activité) a ainsi reculé de 4,6% le mois dernier, soit 204.700 personnes de moins par rapport au mois de mai.

Le recul en catégorie A en juin concerne toutes les tranches d'âge : les moins de 25 ans (-30.100, soit -4,6%), les 25-49 ans (-132.400, soit -5,0%) et les 50 ans ou plus (-42.300, soit -3,7%). Elle est par ailleurs plus forte chez les hommes (-134.000, soit -5,8%) que chez les femmes (-70.800, soit -3,3%).

Le chômage reste à un niveau élevé

Cette deuxième baisse mensuelle (après -3,3% en mai), la plus forte enregistrée sur un mois depuis le début de cette série statistique en 1996, n'a cependant pas permis d'effacer l'explosion du chômage enregistrée au cours des deux mois précédents sur fond de confinement généralisé en France (+7,1% en mars, +22,6% en avril) et le nombre d'inscrits en catégorie A reste très élevé, à 4,421 millions.

Comme au cours du mois de mai, cette forte diminution a principalement été alimentée par une bascule vers les catégories B et C (demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite), et les effectifs cumulés des trois catégories ont donc augmenté de 0,5% - soit 31.500 inscrits supplémentaires.

Si cette progression ralentit par rapport aux deux mois précédents (+61.000 en mai et +209.300 en avril), le nombre cumulé d'inscrits dans les catégories A,B et C a atteint fin juin un nouveau plus haut historique, à 6,157 millions.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !