Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Emmanuel Macron annonce un déconfinement en 3 étapes à partir de samedi

Emmanuel Macron annonce un déconfinement en 3 étapes à partir de samedi

Le chef de l'Etat a annoncé mardi soir un assouplissement du confinement, en trois étapes, dont la première démarrera ce samedi 28 novembre avec la réouverture des commerces et la possibilité de se déplacer dans un rayon de 20 km.

Emmanuel Macron annonce un déconfinement en 3 étapes à partir de samedi
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Très attendue, l'allocution télévisée d'Emmanuel Macron a été l'occasion pour le président de la République de présenter mardi soir un calendrier de sortie progressive de confinement, en trois étapes, les 28 novembre, 15 décembre et 20 janvier prochains.

Le président de la République a affirmé vouloir "fixer un cap, un calendrier et des perspectives" aux Français. "Pour ce faire, il nous faut continuer pendant plusieurs semaines à éviter les activités dans des lieux clos qui accélèrent la diffusion du virus et limiter au maximum les rassemblements", a-t-il averti...

Les commerces rouverts dès ce samedi

A partir de ce samedi 28 novembre, les commerces dits "non essentiels" pourront rouvrir, dont les librairies, magasins de vêtements, de jouets mais aussi les agences immobilières. En revanche, les bars, restaurants, salles de spectacle et de sport devront rester fermées. Les stations de ski devront aussi patienter pour démarrer leur saison, sans doute jusqu'à "courant janvier" a indiqué de chef de l'Etat.

Dès samedi, "les déplacements pour motif de promenade seront permis dans un rayon de 20 kilomètres et pour trois heures", a aussi annoncé le président de la République. Mais attention : l'attestation de déplacement restera de mise malgré cet assouplissement. Les activités extrascolaires en plein air seront de nouveau autorisées, les offices religieux seront à nouveau permis dans la limite de 30 personnes, et les commerces pourront rouvrir jusqu'à 21 heures lors de cette 1ère étape.

Levée du confinement le 15 décembre, instauration d'un couvre-feu de 21h à 07h

La deuxième étape démarrera le 15 décembre, avec la levée du confinement "si les objectifs sanitaires sont atteints" a précisé le chef de l'Etat. Cependant, un couvre-feu sera alors instauré de 21 heures à 7 heures, sur l'ensemble du territoire. A noter que ce couvre-feu ne s'appliquera pas pour les fêtes de fin d'année, le 24 et le 31 décembre.

Les cinémas, théâtres et salles de spectacle devraient pouvoir rouvrir à partir du 15 décembre. En revanche les grands rassemblements restent interdits, les parcs d'attractions restent fermés, de même que les bars, restaurants, discothèques et salles de sports.

Restaurants et salles de sports fermés jusqu'au 20 janvier

Enfin, la 3e étape de l'assouplissement pourra être mis en place à partir du 20 janvier, toujours "si les objectifs sanitaires sont atteints". En outre, à partir du 20 janvier, les horaires du couvre-feu pourront être élargis. C'est à cette date seulement que les restaurants et les salles de sport pourront rouvrir. Les cours en présentiel reprendront aussi dans les lycées, puis 15 jours plus tard, dans les universités.

Le président Macron a annoncé des aides renforcées pour les secteurs fermés administrativement. "Les restaurants, les bars, les salles de sport, les discothèques, les établissements qui resteront fermés administrativement se verront verser, quelle que soit leur taille, 20% de leur chiffre d'affaires de l'année 2019", a-t-il annoncé. Ils pourront choisir cette option si elle est "préférable pour eux, aux 10.000 euros du Fonds de solidarité" déjà en place.

La vaccination contre le Covid-19 ne sera pas obligatoire

Emmanuel Macron a en outre évoqué la future campagne de vaccination contre le coronavirus. Les premières vaccinations sont ainsi envisagées dès la fin décembre ou début janvier, suivies d'"une campagne de vaccination rapide et massive". Toutefois, la vaccination ne sera pas obligatoire, a-t-il assuré.

Emmanuel Macron a rappelé que la France, avec l'Union européenne avait "sécuris[é] le nombre de doses" nécessaires et a affirmé qu'un comité scientifique et un collectif de citoyens seront chargés du suivi de la vaccination afin d'en garantir la sécurité.

Tout faire pour éviter une 3e vague et un 3e confinement

Le président a exhorté les Français à ne pas relâcher leur vigilance (masques, mesures de distanciation) afin d'éviter une 3e vague de l'épidémie. Il a ainsi appelé à "tout faire pour éviter une troisième vague" et "tout faire pour éviter un troisième confinement". Peu avant l'intervention présidentielle, les autorités sanitaires ont annoncé que le cap des 50.000 morts depuis le début de l'épidémie venait d'être franchi en France, avec 1.005 décès supplémentaires enregistrés dans les hôpitaux et les Ehpad.

"Si nous ne voulons pas subir demain un troisième confinement, nous devons redoubler de vigilance. Protégeons nos proches, en particulier les plus vulnérables, en portant le masque, y compris à la maison lorsque nous sommes avec des amis ou avec des parents qui n'habitent pas au quotidien avec nous".

"Notre génération a ensemble à vaincre l'épidémie, à affronter le terrorisme, à affronter la crise climatique et celle des inégalités. Aujourd'hui, nous tenons ensemble, demain, nous vaincrons. Ensemble. Vive la République, vive la France", a conclu Emmanuel Macron.

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !