Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Electricité verte : seuls 5 fournisseurs d'électricité sont vraiment écolos, selon Greenpeace

Electricité verte : seuls 5 fournisseurs d'électricité sont vraiment écolos, selon Greenpeace

Selon un classement Greenpeace France, cinq fournisseurs alternatifs proposent une offre provenant à 100% d'énergies renouvelables. A l'inverse, Total, EDF ou encore Eni sont à la traîne.

Electricité verte : seuls 5 fournisseurs d'électricité sont vraiment écolos, selon Greenpeace
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Une "offre verte" ne garantit pas forcément une "électricité verte"... C'est du moins ce qu'affirme Greenpeace dans son édition 2020 du guide de "l'électricité verte" publiée jeudi. L'ONG, qui a classé les fournisseurs d'électricité en fonction de leur politique en matière de développement des énergies renouvelables, estime en effet que seuls cinq fournisseurs peuvent être véritablement considérés comme étant "100% renouvelables", sur les 24 évalués.

Selon le rapport, la majorité des fournisseurs qui proposent une électricité verte investissent en réalité dans des énergies fossiles polluantes. Cette "entourloupe" est rendue possible grâce au "mécanisme de 'garantie d'origine'" qui contribue "à un greenwashing de plus en plus problématique", explique Alix Mazounie, chargée de campagne Énergie pour Greenpeace France.

"De fait, l'argent des consommateurs et consommatrices sert à financer des énergies du passé à leur insu, plutôt que de contribuer à soutenir la transition énergétique", a-t-elle ajouté.

Enercoop et Planète Oui sont les bons élèves

Greenpeace note toutefois des efforts, car en 2017, ils n'étaient que trois fournisseurs catégorisés "vraiment verts". Cette progression se reflète aussi au niveau des politiques de production d'électricité renouvelable. En effet, 11 producteurs d'électricité et 15 fournisseurs affirment avoir contribué au raccordement de nouvelles installations renouvelables depuis 2017.

Parmi les fournisseurs d'électricité les plus vertueux et qui s'approvisionnent à 100% en énergies renouvelables (solaire, éolien, hydraulique), Greenpeace cite notamment Enercoop et Planète Oui qui sont en première position ex-aequo. Ces derniers auraient en effet doublé leur capacité de production d'énergie renouvelable en deux ans.

Total, EDF et Eni sont les mauvais élèves

Par ailleurs, le classement pointe du doigt les "mauvais élèves", qui investissent "encore beaucoup trop" dans les énergies non-renouvelables. Greenpeace cite notamment les acteurs historiques, comme EDF, Total Direct Energie ou encore Engie, qui "continuent de freiner la transition énergétique en Europe".

"Total Direct Energie et Eni restent résolument tournés vers l'exploitation et l'exploration de nouveaux gisements pétroliers et gaziers" et "Engie et EDF produisent encore beaucoup d'énergies fossiles, et investissent pour prolonger la durée de vie de leurs vieux réacteurs nucléaires", précise l'ONG.

Du côté des consommateurs et consommatrices, la demande d'offres réellement vertes serait d'ailleurs de plus en plus forte. D'après le dernier baromètre du médiateur de l'Énergie publié en octobre, 61% des Français affirmaient s'y intéresser.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com