»
»
»
Consultation

Electricité : Engie, Total et Cdiscount accusés de pratiques trompeuses

L'association de consommateurs CLCV a assigné en justice trois fournisseurs d'électricité, CDiscount, Total Spring (Total) et Engie pour "pratiques commerciales trompeuses".

Electricité : Engie, Total et Cdiscount accusés de pratiques trompeuses
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les fournisseurs d'électricité se livrent à une rude concurrence, ce qui les amènerait à afficher dans leurs publicités des offres plus généreuses que la réalité... L'association de consommateurs CLCV vient ainsi d'assigner en justice trois opérateurs, CDiscount (groupe Casino), Total Spring (Total) et Engie pour "pratiques commerciales trompeuses", a révélé vendredi 'Le Parisien-Aujourd'hui en France'.

Des publicités trop imprécises

CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) a confirmé ces informations, en précisant que selon ses calculs, ces sociétés promettent des rabais plus avantageux que le montant réel des économies faites par rapport aux tarifs réglementés.

"On se rend compte que les offres sont en deçà de ce qui est annoncé par ces trois fournisseurs", explique ainsi Vincent Licheron, chargé de mission environnement pour la CLCV, interrogé par l'agence de presse 'AFP'. "Par exemple, CDiscount annonce une différence de 15% par rapport au tarif réglementé alors qu'en réalité on constate que c'est plutôt 10%", poursuit-il.

Des rabais de 3 à 5 points de pourcentage moins importants qu'annoncés ?

Selon CLCV, les publicités des électriciens ne sont pas assez précises, car elles ne mentionnent pas que le rabais concerne uniquement la part variable, c'est-à-dire la consommation d'électricité et non la part fixe (abonnement et taxes...) Par conséquent, les véritables économies réalisées grâce à ces offres de marché "sont de fait inférieures. Globalement, de 3% à 5% par rapport aux promesses des fournisseurs", affirme François Carlier, le délégué général de la CLCV.

Engie et CDiscount ont réagi vendredi en affirmant respecter scrupuleusement les règles en vigueur en matière de communication de leurs tarifs. Les deux groupes estiment qu'ils expliquent clairement que leur réductions sont basées sur la seule consommation (donc hors éléments fixes). Total Spring n'avait pas encore réagi vendredi soir.

Depuis l'ouverture à la concurrence de l'énergie en 2007, environ 18% des foyers français, soit près de 5,9 millions, ont désormais adopté des offres de marché plutôt que le tarif réglementé. En moyenne, le tarif non réglementé est inférieur de 9 à 10% à celui du tarif réglementé...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Electricité : Engie, Total et Cdiscount accusés de pratiques trompeuses

Partenaires de Boursier.com