Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Election américaine : 300.000 tweets "trompeurs" épinglés par Twitter

Election américaine : 300.000 tweets "trompeurs" épinglés par Twitter

La plateforme de microblogging a multiplié les actions face aux "informations trompeuses"...

Election américaine : 300.000 tweets 'trompeurs' épinglés par Twitter
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Twitter a fait la chasse aux "fake news" pendant l'élection présidentielle américaine... La plateforme de microblogging a révélé jeudi publiquement ses chiffres relatifs aux informations trompeuses, durant la période du 27 octobre au 11 novembre, soit une semaine avant et une semaine après l'élection américaine remportée par Joe Biden face à Donald Trump.

"Environ 300.000 tweets ont été épinglés en vertu de notre politique d'intégrité civique pour un contenu contesté et potentiellement trompeur. Ceux-ci représentent 0,2% de tous les tweets liés aux élections aux Etats-Unis envoyés au cours de cette période", indiqué le réseau social sur son blog.

Parmi ces posts signalés, 456 étaient marqués d'un message d'avertissement et ont été interdits de partage, commentaire ou mention "like", précise la plateforme, ajoutant qu'environ 74% des personnes qui ont vu ces messages les ont vus après qu'ils avaient été signalés comme trompeurs.

Des messages préventifs

Ainsi, Twitter, qui avait déjà interdit la publicité politique l'an dernier, indique avoir constaté une diminution de 29% de partage de tels tweets, "en partie en raison d'un message qui avertissait les gens avant de partager".

Au cours de cette période, la plateforme explique également avoir "pris de l'avance sur les informations potentiellement trompeuses", en publiant sur la page d'accueil de ses abonnés américains des messages préventifs. Ces derniers ont été vus 389 millions de fois et ont permis de rappeler "que les résultats des élections étaient susceptibles d'être retardés et que le vote par courrier était sûr et légitime".

Donald Trump va perdre son statut privilégié sur Twitter

Pour rappel, de nombreux tweets de Donald Trump avaient également été signalés par le réseau social dans les jours qui avaient suivi l'élection. A la veille de l'élection présidentielle américaine du 3 novembre, Twitter avait notamment signalé un message du président sur le vote anticipé dans l'Etat-clé de Pennsylvanie, l'accusant d'être "trompeur".

A partir du 20 janvier, date de l'investiture de son rival démocrate Joe Biden, Donald Trump va perdre son statut de privilégié sur Twitter, comme l'a confirmé le réseau social au média américain 'The Verge'. Ses tweets contraires au règlement pourront ainsi être supprimés...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !