»
»
»
Consultation

Effondrement du nombre d'adhérents : la CGT répond au Canard enchaîné

Effondrement du nombre d'adhérents : la CGT répond au Canard enchaîné

Alors que le journal a dévoilé une baisse de plus de 30% du nombre d'adhérents à la CGT, l'organisme tente de répliquer...

Effondrement du nombre d'adhérents : la CGT répond au Canard enchaîné
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La CGT s'est défendu, via un communiqué, après les informations publiées par le 'Canard enchaîné' mercredi. L'hebdomadaire a en effet dévoilé le nombre d'adhérents de l'organisation syndicale, qui aurait diminué de plus d'un tiers en 2017...

La CGT n'est plus le premier syndicat de France

Selon des statistiques publiées en décembre, le 'Canard enchaîné' révèle que 427.431 adhérents de la CGT se sont acquittés d'au moins un mois de cotisation en 2017, contre, 649.899 fin 2016... "Cette information est bien évidement totalement erronée et repose sur une analyse totalement farfelue des chiffres provisoires communiqués aux organisations de la CGT", a aussitôt répliqué l'organisation.

En mai dernier, la CGT avait déjà cédé sa place de premier syndicat de France à la CFDT, considérée comme plus réformatrice.

La confédération syndicale et son secrétaire général, Philippe Martinez auraient donc, selon l'hebdomadaire satirique, perdu 34% d'adhérents, en pleine année d'élection présidentielle.

Une place moins importante dans le débat

“Globalement, l'effectif syndical reste stable... Si la CGT perd des adhérents en raison des départs en retraite mais aussi des vagues massives de licenciements dont le journal satirique évite soigneusement de parler, elle en gagne également beaucoup dans de nombreux secteurs du public comme du privé, notamment dans nos secteurs du commerce et des services”, précise le communiqué de la CGT.

Alors que l'organisme aurait pu jouer un rôle important dans la foulée des premières réformes engagées par le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, les différents rassemblements, notamment contre la réforme du code du travail, se sont soldés par un échec.

La CGT n'avait pas été rejointe par la CFDT et FO malgré plusieurs appels à manifester en octobre dernier. Les 12 et 21 septembre, seulement 223.000 et 132.000 personnes avaient manifesté, à l'appel de l'organisation, selon le ministère de l'intérieur...

©2017-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com