»
»
»
Consultation

Edouard Philippe annonce un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants

Edouard Philippe annonce un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants

Alors que la situation semble dans l'impasse avec les " gilets jaunes ", le Premier ministre a dévoilé les décisions prises par l'exécutif devant les députés de la majorité, ce mardi matin, à l'Assemblée nationale.

Edouard Philippe annonce un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Premier ministre devait recevoir une délégation de " gilets jaunes " ce mardi après-midi mais la rencontre n'aura pas lieu. Le gouvernement a sans doute voulu éviter un nouveau rendez-vous manqué. " Nous n'irons pas puisque les ministres ont défini qu'ils ne changeraient pas leur cap ", avait réagi Cédric Guémy, le porte-parole Ile-de-France du mouvement des " gilets jaunes libres ", lundi sur France Inter.

Une rencontre avec les députés LREM à l'Assemblée nationale était aussi inscrite à l'agenda d'Edouard Philippe ce mardi. C'est devant les parlementaires de la majorité que le Premier ministre a annoncé un moratoire sur la hausse de la taxe contre les carburants. L'augmentation de la taxe carbone et la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier sont suspendues pendant six mois selon les informations du 'Monde'.

Le gouvernement renonce aussi provisoirement à l'alourdissement des conditions de contrôle technique automobile prévu l'an prochain. Edouard Philippe a également annoncé qu'il n'y aurait pas de hausse du tarif de l'électricité d'ici mai 2019.

Une suspension " saine "

Le nouveau patron de la République en marche, Stanislas Guerini, invité sur RTL, a estimé que cette suspension serait " saine " pour " apaiser le pays ". " Il doit y avoir une pause pour mettre en place le débat ", a-t-il indiqué.

Répondre aux attentes

La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, réclame une annulation de la hausse des taxes. " Un moratoire n'est qu'un report. Ça n'est pas à la hauteur des attentes et de la précarité dans laquelle se débattent les Français ", écrit-elle sur twitter.

L'ancienne ministre de l'écologie, Ségolène Royal, a estimé sur Radio Classique que la politique du gouvernement " aurait du sens si, grâce à cette taxe, les gens pouvaient polluer moins en changeant de voiture, ce n'est pas le cas ".

La colère jaune s'étend

La journée s'annonce longue pour le Premier ministre mais il y a urgence. Les lycéens ont rejoint le mouvement, 200 établissements sont bloqués ce mardi en France. Les agriculteurs pourraient en faire de même. La présidente de la FNSEA, principal syndicat agricole français, a annoncé lundi une mobilisation la semaine prochaine "pour dire stop au matraquage" fiscal des agriculteurs et pour que le gouvernement "tienne ses promesses" sur la loi alimentation.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com