»
»
»
Consultation

Des soldes pour faire oublier aux commerçants les "Gilets jaunes"

Des soldes pour faire oublier aux commerçants les "Gilets jaunes"

D'après un sondage, 65% des Français comptent faire les soldes, soit une hausse de 11 points par rapport à l'hiver 2018.

Des soldes pour faire oublier aux commerçants les 'Gilets jaunes'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les soldes d'hiver ont démarré mercredi en France avec l'espoir pour les commerçants de se refaire une santé après les méventes provoquées par le mouvement des Gilets jaunes à partir de la mi-novembre.

D'après un sondage du site Ma Reduc, avec YouGov et le Centre For Retail Research (CRR), 65% des Français comptent faire les soldes, soit une hausse de 11 points par rapport à l'hiver 2018. Le budget moyen par foyer s'élève à 350 euros...

Optimisme du gouvernement ?

Le gouvernement, qui a pris des mesures de soutien aux entreprises pénalisées par ce mouvement, avait dépêché sa secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, pour donner le coup d'envoi des rabais aux grands magasins du boulevard Haussmann. Elle s'est dite "optimiste" en insistant sur la quantité de marchandises restant à écouler...

"D'abord, il y a beaucoup de stocks, beaucoup de tailles disponibles lié au fait que, pendant la période des Gilets jaunes, les commerçants n'ont pas pu vendre autant que ce qu'ils voulaient", a-t-elle déclaré en ajoutant qu'une météo clémente expliquait aussi les méventes de vêtements chauds. "Il y a une volonté des commerçants de réussir les soldes, donc probablement de belles démarques", a-t-elle dit.

L'impact économique des Gilets jaunes, a-t-elle rappelé, est évalué à 0,1 à 0,2 point du produit intérieur brut (PIB), soit 2,5 milliards à 4 milliards d'euros.

Ca démarre bien au Printemps

Au Printemps, le directeur général Pierre Pelarrey a mis en avant les avant-soldes "très bons". "On a fait une progression à deux chiffres sur les avant-soldes +10%-+11%", a-t-il dit. "Le Black Friday aussi a été très bon", a-t-il ajouté. "On a fait à peu près l'équivalent d'un premier jour des soldes."

De ce fait, pour les soldes, "si on arrive à faire le même chiffre que l'année précédente, ce sera déjà une belle performance", dit-il. Les soldes d'hiver représentent 12% du chiffre d'affaires annuel du magasin et du groupe Printemps.

Pour le grand magasin, l'effet "Gilets jaunes" sur le mois de décembre s'est traduit par une baisse de 7% du chiffre d'affaires par rapport à décembre 2017, indique Pierre Pellarey. Le chiffre d'affaire a chuté de 40% pour la totalité des samedis, le jour des manifestations les plus visibles du mouvement. Mais ce phénomène a été compensé par une fréquentation plus élevée les vendredis et les dimanches.

Des chiffres contrastés

Les grands magasins s'en sortent sans doute mieux que les distributeurs plus modestes. Ainsi, sur le mois de novembre, derniers chiffres compilés par l'Observatoire de l'Institut français de la mode (IFM), le chiffre d'affaires de la distribution de textile/habillement a globalement reculé de 4,4%, mais celui des grands magasins et des magasins populaires (essentiellement Monoprix) a affiché une hausse de 2,6%.

En revanche, les commerçants de la Fédération nationale de l'habillement (FNH), qui regroupe le commerce indépendant, ont constaté une chute de 20% de leur chiffre d'affaires entre le 17 novembre, début officiel du mouvement des "Gilets jaunes", et le 24 décembre par rapport à la même période de 2017, indique son président Eric Mertz.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com