Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Des milliardaires américains veulent payer l'ISF !

Des milliardaires américains veulent payer l'ISF !

Un groupe de milliardaires américains, dont le célèbre spéculateur George Soros, ont publié lundi une lettre aux candidats à la Maison Blanche pour leur réclamer la création d'un impôt sur les grandes fortunes aux Etats-Unis...

Des milliardaires américains veulent payer l'ISF !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Ils font partie des 0,1% de personnes les plus riches des Etats-Unis, et estiment qu'ils pourraient contribuer davantage à réduire les inégalités sociales...

Un groupe de milliardaires américains, dont homme d'affaires George Soros, le cofondateur de Facebook, Chris Hughes, ou des héritiers des empires Hyatt et Disney ont publié lundi une lettre pour demander aux candidats à la prochaine élection présidentielle de créer aux Etats-Unis un impôt sur les "super-riches".

"Nous écrivons à tous les candidats à la présidence, qu'ils soient républicains ou démocrates, pour apporter notre appui à une taxe modérée sur les fortunes d'un dixième des 1% des Américains les plus riches - sur nous", ont-ils écrit. La richesse de ce 0,1% de la population est presque aussi importante que celle de 90% de la population américaine, ont-ils précisé...

Un impôt sur les fortunes supérieures à 50 millions de dollars ?

"Tout nouveau dollar émanant de nouvelles taxes doit venir des plus aisés financièrement, pas des Américains de la classe moyenne ou populaire", ont ajouté les 19 signataires, issus de 11 familles. Plusieurs candidats à la primaire démocrate, dont Pete Buttigieg, le maire de South Bend dans l'Indiana, ou Beto O'Rourke, ancien élu de la Chambre des représentants, ont déjà exprimé leur soutien à une telle mesure.

"Les Etats-Unis ont la responsabilité morale, éthique et économique d'imposer plus lourdement notre fortune", écrivent ces 19 milliardaires (dont l'un est resté anonyme), qui se réfèrent plus précisément à la proposition de la sénatrice démocrate Elizabeth Warren. Celle-ci veut créer un impôt de 2% sur les fortunes de plus de 50 millions de dollars et de 3% sur celles supérieures à 1 milliard de dollars. Les experts estiment qu'un tel impôt sur la fortune pourrait rapporter près de 3.000 Mds$ en 10 ans.

Taxer la possession ou les revenus ?

La question de la création d'un équivalent de l'ISF aux Etats-Unis est cependant loin de faire l'unanimité, même au sein du parti démocrate. Certains évoquent la difficulté d'estimer les fortunes composées de biens tels que bijoux, oeuvres d'art ou actifs illiquides. D'autres s'inquiètent de la constitutionnalité d'un tel projet, le gouvernement fédéral n'autorisant que les impôts sur les revenus et non sur la valeur des actifs possédés.

D'autres milliardaires (non signataires de la lettre), dont Warren Buffett, Bill Gates, Mark Zuckerberg ou MacKenzie Bezos, se sont engagé à faire don d'une grande partie de leur fortune à des oeuvres philanthropiques. Warren Buffett a souvent indiqué en outre qu'il trouvait anormal que ses revenus soient plus faiblement taxés, en pourcentage, que ceux de sa secrétaire, suggérant ainsi de taxer davantage les très hauts revenus...

"Les plus riches ne doivent pas faire exception"

Les signataires de la lettre estiment que l'argent récupéré grâce à cet impôt supplémentaire pourrait servir à "aider à faire face à la crise climatique, à améliorer l'économie, à améliorer le système de santé, à créer plus d'égalité dans les opportunités, et à renforcer nos libertés" en ralentissant la croissance des inégalités.

Un tel impôt serait aussi à leurs yeux "patriotique", puisque tous les Américains ont comme devoir de contribuer à hauteur de leurs moyens au succès du pays. "Et les plus riches ne doivent pas faire exception", concluent-ils.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !