»
»
»
Consultation

Des médecins français implantent le premier coeur totalement artificiel

Des médecins français implantent le premier coeur totalement artificiel

Une première médicale mondiale avec une prothèse Carmat...

Des médecins français implantent le premier coeur totalement artificiel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Grande première médicale en France ! Pour la première fois au monde, un équipe de chirurgiens vient d'implanter un coeur artificiel autonome dans un être humain. Au-delà de la performance technique, cette greffe est porteuse d'espoir pour les milliers de patients souffrant de déficience cardiaque, car cette prothèse est susceptible de combler le déficit de coeurs humains susceptibles d'être transplantés.

Un coeur imaginé par le Pr Alain Carpentier
Après plus de 30 essais d'implantation menés sur des animaux, les équipes de chirurgie dirigées par le Pr Alain Carpentier, concepteur du projet voici déjà 20 ans avec des ingénieurs aéronautiques d'EADS, ont procédé, le 18 décembre à l'Hôpital européen Georges-Pompidou de Paris, à une implantation de coeur artificiel dans la cage thoracique d'un patient souffrant d'insuffisance cardiaque terminale. En d'autres termes, ce patient, dont le pronostic vital était engagé, ne pouvait bénéficier d'aucun autre traitement thérapeutique. La prothèse utilisée pour cette innovation mondiale a été conçue par Carmat, une société française cotée en Bourse.

Première intervention clinique
Cette première implantation totale est réalisée dans le cadre de l'essai clinique de faisabilité du coeur artificiel bioprothétique de Carmat, conformément aux autorisations de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et du Comité de Protection des Personnes délivrées voici 3 mois. Il s'agit de la première intervention sur les 4 essais cliniques planifiés. "Cette première implantation s'est déroulée de façon satisfaisante, la prothèse assurant automatiquement une circulation normale à un débit physiologique. Le patient est actuellement sous surveillance en réanimation, réveillé et dialoguant avec sa famille", a fait savoir, vendredi soir, la société Carmat.

La prudence prévaut...
Bien évidemment, compte tenu du manque recul quant à la connaissance de l'acceptation de la prothèse par le corps humain, la société conceptrice et développeuse du projet de coeur artificiel total le plus avancé au monde reste prudente. "Nous nous réjouissons de cette première implantation, mais il serait bien entendu prématuré d'en tirer des conclusions car il s'agit d'une seule implantation et d'un délai post-chirurgical encore très court", a déclaré Marcello Conviti, Directeur Général de Carmat. "Il faut rester prudent, c'est un premier malade. Le recul est encore bref", reconnaît également Philippe Pouletty, cofondateur de Carmat.

180.000 Euros la prothèse
La prothèse mise au point reproduit parfaitement les mouvements du coeur humain, et a les mêmes fonctions de pompe sanguine. Dotée de deux ventricules, elle est également pourvue de capteurs permettant de reproduire les accélérations du coeur dans l'effort. Cette prothèse ne génère pas de phénomène de rejet et évite des effets secondaires sévères, comme la formation de caillots. En revanche, comme pour toute pathologie lourde, le risque infectieux n'est pas exclu. La technologie est encore coûteuse, puisque le coeur de Carmat vaut de 140 à 180.000 Euros. Elle pourrait cependant sauver la vie de plusieurs dizaines de milliers de patients dans le monde. Seules 4.000 transplantations sont en effet réalisées chaque année dans le monde, alors 100.000 patients sont en attente de greffe. "C'est une grande fierté pour la France", s'est réjouie Marisol Touraine, la Ministre française de la Santé.

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com