»
»
»
Consultation

Des amendes contre Uber en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas

Des amendes contre Uber en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas

La plateforme de VTC avait subi un vol massif de données de ses utilisateurs fin 2016, et les deux pays lui reprochent de ne pas avoir protégé ces informations.

Des amendes contre Uber en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Uber Technologies a écopé mardi d'amendes en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. Les deux pays accusent le géant américain des services de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) de n'avoir pas suffisamment protégé les informations personnelles de ses clients lors d'un vol massif de données en 2016. Des noms, des numéros de téléphone et de permis de conduire, mais aussi des adresses électroniques avaient été dérobés, affectant environ 57 millions de comptes du groupe à travers le monde.

L'organe britannique chargé de la protection des données, l'Information Commissioner's Office (ICO), a infligé une amende de 385.000 livres (434.341 euros) au groupe et son équivalent néerlandais, l'Autoriteit Persoonsgegevens (AP), une amende de 600.000 euros.

Règlement à l'amiable aux Etats-Unis

Fin septembre, Uber a annoncé qu'il allait payer 148 millions de dollars (131 millions d'euros) pour régler à l'amiable avec les 50 Etats américains le dossier lié à la dissimulation pendant un an de ce vol.

"Il s'agit non seulement d'une grave défaillance en matière de protection des données de la part d'Uber mais également d'un mépris total pour les clients et les chauffeurs dont les données personnelles avaient été volées", déclare Steve Eckersley, directeur des enquêtes au sein de l'ICO, cité dans un communiqué. "A l'époque, aucune mesure n'avait été prise pour avertir la moindre personne concernée par les faits ni pour proposer de l'aide et du soutien", ajoute-t-il.

Chapitre fermé

L'ICO a précisé que des données de près de 82.000 chauffeurs basés en Grande-Bretagne avaient été volées en octobre et en novembre 2016. Les autorités néerlandaises ont pour leur part fait état de 174.000 personnes affectées par l'incident.

Dans un communiqué, Uber se dit "satisfait d'avoir fermé ce chapitre sur l'incident des données de 2016".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com