»
»
»
Consultation

Dentistes : des tarifs mordants, surtout à Paris...

Dentistes : des tarifs mordants, surtout à Paris...

Une étude montre que le "reste à charge" pour les soins dentaires reste très élevé et presque insupportable pour les ménages français...

Dentistes : des tarifs mordants, surtout à Paris...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — "Les dentistes plombent le budget des ménages!", s'insurge l'Observatoire des restes à charge en santé, mis en place par 60 Millions de consommateurs, le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) et la société Santéclair, filiale de plusieurs assureurs complémentaires. Couronnes, bridges ou encore reconstitutions dentaires sont les principaux soins visés par cette étude. Elle pointe également du doigt les dépassements d'honoraires de certains professionnels...

Un "reste à charge" qui demeure élevé

L'an dernier, ces soins ont représenté plus de 5 milliards d'euros de dépenses, dont seulement 1 milliard d'euros a été pris en charge par la Sécurité sociale. En outre, "le reste à charge moyen" pour le patient s'est élevé à plus de 290 euros par acte de prothèse, ce montant pouvant aller jusqu'à 400 euros sur Paris. "Et l'intervention des complémentaires santé n'allège pas suffisamment la note pour le patient", estime '60 millions de consommateurs'.

A titre d'exemple, pour une couronne céramique sur métal non précieux dont le prix est de 546 euros environ, le remboursement obligatoire par la Sécu s'élève à un peu plus de 75 euros et la prise en charge par la complémentaire - lorsque les patients en ont une - s'élève à 229 euros. Le reste à charge pour le patient est donc de 242 euros. "C'est bien l'usager qui paie la plus grosse part", relèvent les auteurs de l'étude... Ils déplorent d'ailleurs l'utilisation de certaines techniques très onéreuses au détriment d'autres bien moins coûteuses et tout aussi efficaces...

Dépassements d'honoraires pour des traitements de base !

Dans son étude, l'Observatoire pointe également du doigt les pratiques illégales de certains dentistes. "Des dépassements d'honoraires sont appliqués sur des soins conservateurs (traitement de base des caries, dévitalisations, détartrage, etc...) et des extractions, alors que ces actes sont à 'tarifs opposables'", explique '60 millions de consommateurs'. Mais le phénomène est presque exclusivement parisien, peut-on lire dans l'étude. Ainsi, dans la capitale, un détartrage est facturé en moyenne 35 euros contre 29 euros en province. Alors que le taux de dépassement d'honoraire est de seulement 2% en moyenne, il s'élève à 23% à Paris ! Autre exemple : pour une extraction de dent de sagesse, le patient paiera en moyenne 146 euros dans la capitale, soit un taux de dépassement de 86%...

A l'heure où le déficit de la Sécu est abyssal, l'Observatoire a interpellé l'assurance maladie sur ces dérives et appelle les pouvoirs publics à agir pour imposer le respect des règles...

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com