Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Défense : La France va armer ses drones de surveillance

Défense : La France va armer ses drones de surveillance

D'ici 2020, les drones français seront armés. Une pratique courante aux Etats-Unis qui permet au troupes aux sol de prendre moins de risques. Des dégâts collatéraux sont en revanche régulièrement déplorés...

Défense : La France va armer ses drones de surveillance
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après les Etats-Unis, Israël et la Grande-Bretagne, la France va se doter de missiles sol-air sur ses drones de surveillance... Une annonce faite par la ministre des Armées, Florence Parly, lors de la clôture de la 15e université d'été de la Défense.

Des dégâts collatéraux limités, mais pas inexistants

"Nous ne pouvons rester statiques", a expliqué Florence Parly. Ces drones auront pour but de mieux cibler les ennemis en terres hostiles. On pense notamment aux territoires contrôlés par l'Etat Islamique, qui désormais, en plus d'être surveillés pourront être visés et attaqués, sans risques de pertes militaires...

D'après la ministre des Armés, "les risques de dégâts collatéraux sont très limités", grâce à la précision de ces drones. Invisibles, silencieux et rapides, ces engins sont connus et utilisés régulièrement depuis 2001 par l'armée américaine au Moyen-Orient. Point négatif et sensible, le risque de bavure existe.

Afin de contrer les adversaires comme l'EI

La livraison de ces drones armés est prévue d'ici fin 2019, mais la France est loin d'être la première à se lancer dans cette technologie... Outre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne notamment,  'Europe 1' révélait récemment que les combattants de l'Etat Islamique utilisent de plus en plus les nouvelles technologies comme les drones de loisir, pour les transformer en armes de guerre.

"Non, un drone armé n'est pas un robot tueur... Ce sont deux systèmes qui n'ont rien de semblable", a prévenu Florence Parly. La ministre a préféré éviter d'éventuels amalgames quant à ces armes volantes régulièrement décriées par les associations de droits de l'homme, pour le risque qu'elles font courir aux civiles.

Un premier pas avant le drone européen

Un rapport publié en mai dernier par les sénateurs Gilbert Roger et Cédric Perrin, mettait en avant la nécessité pour la France de se doter de drones armés... "Ils pourraient ainsi dans certains cas faire économiser un temps précieux pour neutraliser une cible très mobile ou dégager des troupes d'une embuscade". Un plus évident, donc, pour l'armée française, qui chaque année compte plusieurs décès de militaires français sur le terrain.

En 2025, la livraison du futur drone européen est également prévue. Un projet lancé dans le but de coordonner les frappes et surveillances miliaires européennes, car ce drone sera lui aussi armé. Ici, il s'agit d'un projet commun entre la France, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie.

©2017-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !