»
»
»
Consultation

Début d'exercice difficile pour Pierre et Vacances

Début d'exercice difficile pour Pierre et Vacances

Le groupe de loisirs a publié des résultats en baisse pour son premier semestre. Il va engager un "plan de transformation et de développement", avec l'objectif d'économiser 50 millions d'euros d'ici 2013.

Début d'exercice difficile pour Pierre et Vacances
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le groupe Pierre et Vacances, dont le chiffre d'affaires du premier semestre (octobre à mars) s'est accru de 2,3% en données comparables à 629,2 Millions d'Euros, a annoncé ce jeudi ses résultats de la période. La perte opérationnelle courante ressort à -73,3 Millions d'Euros et la perte nette part du groupe à -57,9 ME, à comparer à respectivement -57,1 et -40,2 ME un an avant.

Les dirigeants expliquent la perte par la saisonnalité habituelle des activités touristiques (le 1er semestre représente 40% du chiffre d'affaires annuel pour 50% des charges), mais précisent que les comptes ont également été affectés "d'une part, par la baisse du chiffre d'affaires de Center Parcs Europe et, d'autre part, par des coûts spécifiques de marketing et de développements". Les activités Tourisme accusent en effet une perte opérationnelle de -84,6 ME, accrue donc par les difficultés de Center Parcs Europe dont le chiffre d'affaires a baissé (impact évalué à 7 ME sur le résultat) et qui a fait face aux coûts liés à l'ouverture du Center Parcs Domaine des Trois Forêts. La branche Immobilier a atténué la perte de 11,3 ME.

"Depuis ces deux derniers mois, les réservations touristiques pour la saison été sont en croissance par rapport à celles de l'an dernier, avec notamment une avance sur le coeur de l'été", explique Pierre et Vacances, qui ajoute que le rythme des réservations et signatures pour l'activité immobilière est "très dynamique", notamment sur Avoriaz, même si du fait des calendriers de livraisons, le chiffre d'affaires immobilier attendu sur l'ensemble de l'exercice 2009/2010 devrait être légèrement inférieur à celui de 2008/2009.

Le groupe a décidé de réagir à ce qu'il considère comme une "dégradation profonde et durable de l'environnement économique et financier" en engageant un "plan de transformation et de développement". Les efforts devraient permettre d'économiser 50 ME sur les exercices 2010/2011 à 2012/2013.

©2010-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com