Croissance : le FMI un peu moins optimiste, appelle à la vaccination

Croissance : le FMI un peu moins optimiste, appelle à la vaccination

"La reprise de l'économie mondiale continue, mais la dynamique s'est affaiblie, retardant le retour à la normale", a estimé mardi le FMI. L'institution appelle à combler les inégalités d'accès aux vaccins contre le coronavirus.

Croissance : le FMI un peu moins optimiste, appelle à la vaccination
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le FMI s'est montré un plus prudent mardi sur la reprise de l'économie mondiale, et a révisé en légère baisse ses prévisions de croissance à 5,9% cette année, contre 6% attendu en juillet. Pour 2022, la hausse du PIB mondial reste attendue à 4,9%.

"La reprise de l'économie mondiale continue, mais la dynamique s'est affaiblie, retardant le retour à la normale", a expliqué Gita Gopinath, chef économiste du FMI, en commentant le dernier rapport de l'institution sur l'économie mondiale. La révision globale pour 2021 paraît certes modeste, mais elle "masque toutefois de fortes dégradations pour certains pays ", a souligné le FMI.

Pour 2021, la croissance des Etats-Unis a été réduite d'un point de pourcentage à 6%, et celle de l'Allemagne d'un demi-point à 3,1%. Malgré cela, le pronostic pour l'ensemble de la zone euro a été relevé à 5% contre 4,6% prévu en juillet, grâce à une amélioration plus rapide que prévue en France (6,3% attendu contre 5,8% en juillet) et en Italie (5,8% contre 4,9%).

Inégalités d'accès au vaccin contre le coronavirus

Pour l'institution, la priorité absolue reste le contrôle de la pandémie de Covid-19. "La communauté mondiale doit redoubler d'efforts pour garantir l'accès aux vaccins pour chaque pays, surmonter l'hésitation vaccinale là où il y a l'approvisionnement nécessaire", a conclu Mme Gopinath. En moyenne, actuellement, 58% de la population est vaccinée dans les pays riches contre moins de 5% dans les pays pauvres.

Mme Gopinath s'est inquiétée de ces divergences économiques, et a appelé à combler les inégalités d'accès aux vaccins contre le coronavirus entre les pays riches et les autres. Le PIB des économies avancées devrait en effet retrouver sa trajectoire d'avant la pandémie en 2022 et la dépasser de 0,9% en 2024. Mais dans les marchés émergents et les économies en développement (hors Chine), le PIB devrait rester en 2024 inférieur de 5,5% aux prévisions pré-pandémiques, traduisant "un recul important de l'amélioration du niveau de vie" dans ces pays.

Inflation et problèmes de "supply chain"

Le FMI avertit aussi qu'"une grande incertitude entoure les perspectives d'inflation, principalement en raison de l'évolution de la pandémie et de la durée des perturbations d'approvisionnement". Le FMI estime néanmoins que l'inflation devrait retrouver ses niveaux d'avant pandémie d'ici à la mi-2022, à la fois dans les économies avancées et émergentes.

Dans ce contexte, les banques centrales vont devoir trouver "un juste équilibre entre la lutte contre l'inflation et (...) le soutien à la reprise économique", a constaté Gita Gopinath.

Le FMI juge les marchés d'actions surévalués

Par ailleurs, dans son dernier rapport sur la stabilité financière, le FMI a jugé que les marchés d'actions sont surévalués et a mis en garde contre les excès des cryptomonnaies. "En dépit des récentes turbulences sur les marchés, les cours des actions ont, dans l'ensemble, encore progressé, portés par les politiques monétaires accommodantes et de solides bénéfices", a souligné le fonds monétaire international. "Toutefois, les cours de Bourse demeurent considérablement décalés par rapport aux valorisations basées sur les fondamentaux, sur la plupart des marchés."

Le rapport avertit aussi que les cryptomonnaies peuvent être sources de risques. "Les risques pour les investisseurs sont particulièrement élevés dans les crypto-actifs et la finance décentralisée", affirme le FMI qui estime que les "stablecoins" (cryptomonnaies liées à une devise classique) "peuvent être victimes d'attaques spéculatives en cas de doute sur le montant de leurs réserves".

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !