Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Croissance : Christine Lagarde allume déjà l'Allemagne et les Pays-Bas !

Croissance : Christine Lagarde allume déjà l'Allemagne et les Pays-Bas !

La présidente de la Banque centrale européenne a appelé les pays membres de l'Union européenne qui ont des excédents budgétaires à investir davantage pour soutenir la croissance économique...

Croissance : Christine Lagarde allume déjà l'Allemagne et les Pays-Bas !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que la croissance de l'économie française a été (un peu) meilleure que prévu au troisième trimestre, aidée notamment par les dépenses engagées par le gouvernement pour répondre à la crise des "Gilets jaunes" qui ont stimulé la consommation des ménages, Christine Lagarde a interpellé l'Allemagne et les Pays-Bas qui n'ont pas fait assez pour soutenir la croissance selon elle...

En France, le PIB s'est maintenu à +0,3% au T3, soit un rythme identique à celui du deuxième trimestre, selon la première estimation publiée mercredi par l'Insee, chiffre qui ressort légèrement supérieur aux prévisions des économistes (+0,2%).

La résilience de l'économie française est évidemment une bonne nouvelle pour le président Emmanuel Macron alors que les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis alimentent le ralentissement de la croissance mondiale, ainsi que les incertitudes persistantes autour du Brexit...

L'Allemagne prise pour cible

L'accélération des dépenses de consommation des ménages (+0,3% après +0,2% au deuxième trimestre) pourrait aussi donner des arguments supplémentaires à l'Elysée et aux autres responsables qui incitent l'Allemagne, au bord de la récession, à dépenser davantage pour relancer son économie...

La toute nouvelle présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a appelé les pays membres de l'Union européenne qui ont des excédents budgétaires à "investir davantage pour soutenir la croissance économique", en désignant ouvertement l'Allemagne et les Pays-Bas. Celle qui prend ses fonctions ce vendredi en remplacement de l'Italien Mario Draghi, a tout particulièrement pointé du doigt sur RTL "les pays en excédents budgétaires".

Lagarde hausse déjà le ton

Selon l'ancienne patronne du FMI, les politiques de relance étaient "bien coordonnées dans l'immédiate après-crise" mais "depuis, les pays et en particulier ceux qui ont de l'espace budgétaire n'ont pas vraiment fait les efforts nécessaires. On pense évidemment à des pays qui sont de manière chronique en excédent budgétaire comme les Pays-Bas, l'Allemagne, un certain nombre d'autres dans le monde...".

En France, outre les 10 milliards d'euros débloqués pour les "Gilets jaunes", le gouvernement s'est engagé à baisser les impôts de 10 milliards d'euros supplémentaires l'an prochain...

Demande intérieure soutenue

La demande intérieure a donc été le principal moteur de la croissance du PIB au troisième trimestre, à laquelle elle a contribué à hauteur de +0,5 point, tandis que la contribution du commerce extérieur a été négative de -0,4 point...

Si les dépenses de consommation des ménages ont accéléré, les dépenses d'investissement des entreprises (formation brute de capital fixe, FBCF) ont subi au contraire un léger coup de frein, augmentant de 0,9% contre +1,2% au trimestre précédent... Les tensions commerciales dans le monde se sont traduites par un rebond des importations (+1,4% après -0,3%) bien supérieur à celui des exportations (+0,3% après -0,1%).

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com