Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Crise sanitaire : la CGT et la CFDT mettent en garde contre la "colère" qui monte

Crise sanitaire : la CGT et la CFDT mettent en garde contre la "colère" qui monte

"L'impact social et économique de cette crise sanitaire me fait très peur", a confié le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger...

Crise sanitaire : la CGT et la CFDT mettent en garde contre la 'colère' qui monte
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Laurent Berger (CFDT) et Philippe Martinez (CGT) ont tous deux mis en garde contre la "colère" qui monte en France face à la situation économique et sociale qui se détériore...

"La colère elle est là... Elle est même très, très présente. Elle ne s'exprime pas forcément comme on le voit traditionnellement mais il y a des grèves, il y a des rassemblements, il y a des manifestations et c'est une bonne chose dans un pays démocratique", a expliqué le dirigeant de la CGT sur 'RMC'.

Philippe Martinez appelle le gouvernement à être "attentif" et évoque "des situations dramatiques". Il cite notamment "les jeunes, la précarité mais aussi tous ces salariés qui sont au chômage partiel".

Crainte d'un effet "cocotte-minute"

Sur 'France 2', mardi, son homologue de la CFDT a estimé de son côté qu'il faudra aussi "de la vision", craignant également que "la cocotte-minute" n'explose au vu de la situation... Il faut "redonner des perspectives", en particulier aux "jeunes, durement impactés", a-t-il insisté. "L'impact social et économique de cette crise sanitaire me fait très peur", a encore confié le secrétaire général de la CFDT.

"Le sentiment général le plus répandu aujourd'hui, c'est la colère... Je crois que ce soir on a besoin pas seulement de dispositifs, on a besoin de vision, de savoir, y compris sur des domaines plus impalpables que la question économique, comment on va faire société demain", a affirmé Laurent Berger, soulignant que "les gens sont dans une situation de fatigue psychologique, de repli sur eux-mêmes".

Laurent Berger plaide pour "des mesures de soutien au pouvoir d'achat pour les ménages les plus modestes et notamment les jeunes", qui "grossissent les rangs des Restos du coeurs ou d'autres distributions alimentaires".

"Est-ce qu'on a besoin de cette attestation ?"

D'autre part, le leader syndical s'est interrogé sur le bien-fondé de l'attestation de sortie obligatoire pour tout déplacement. "Est-ce qu'on a besoin de cette attestation ?", car "on est les seuls en Europe à l'utiliser", a-t-il demandé...

En attendant, le président de la République a réuni ce mardi un conseil de défense, avant de trancher les décisions qui seront annoncées ce soir. Lors d'une intervention devant le bureau exécutif de LREM lundi, le Premier ministre Jean Castex avait d'ores et déjà indiqué que les annonces ne permettront qu'un "léger assouplissement au confinement"...

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !