Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Covid-19 : une nouvelle aide pour les anciens étudiants boursiers en recherche d'emploi

Covid-19 : une nouvelle aide pour les anciens étudiants boursiers en recherche d'emploi

"Tous les jeunes diplômés qui sont en recherche d'emploi et qui étaient boursiers au titre de l'année universitaire 2019-2020" pourront conserver une partie de leur bourse d'étude pendant 4 mois, a annoncé la ministre du Travail Elisabeth Borne.

Covid-19 : une nouvelle aide pour les anciens étudiants boursiers en recherche d'emploi
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Pour ne laisser aucun jeune "sur le bord de la route" comme l'avait promis Elisabeth Borne, le gouvernement multiple les mesures... Une nouvelle aide pour soutenir les jeunes diplômés à la recherche d'un premier emploi, qui pourront conserver une partie de leur bourse d'étude pendant 4 mois, a été mise en place, dans le cadre du plan de relance des jeunes proposé par le gouvernement.

"Je voudrais dire à tous les jeunes diplômés qui sont en recherche d'emploi et qui étaient boursiers au titre de l'année universitaire 2019-2020 qu'ils ont droit à une aide de 4 mois", a ainsi annoncé la ministre du Travail sur 'France Bleu' ce vendredi.

Ces ex-étudiants boursiers "toucheront 70% du montant de leur bourse" et ceux qui ne vivent plus chez leurs parents recevront 100 euros supplémentaires, a-t-elle détaillé, invitant dès à présent tous les jeunes diplômés concernés à contacter Pôle Emploi pour bénéficier du dispositif...

Des "dizaines de milliers d'ex-étudiants boursiers" concernés

Ce coup de pouce concerne tous les jeunes de moins de 30 ans diplômés en 2020 ou 2021 d'un bac +2 minimum, et qui ont bénéficié d'une bourse sur critères sociaux pendant leurs études. Selon Elisabeth Borne, "plusieurs dizaines de milliers d'ex-étudiants boursiers" pourroaient en bénéficier, pour un montant maximum de 500 euros par mois...

Pour les étudiants non boursiers, la ministre rappelle que le plan "1 jeune 1 solution" comprend également des "primes à l'embauche", des "formations - 400.000 en 2021 vers des métiers qui recrutent". De plus, le gouvernement a "revalorisé la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle... Là aussi, c'est 500 euros par mois", a-t-elle ajouté.

L'apprentissage en hausse

Par ailleurs, la ministre du Travail a dressé un bilan 2020 concernant l'apprentissage, indiquant que 495.000 contrats ont été signés en 2020, contre 350.000 en 2019. Elle évoque des chiffres très satisfaisants notamment en Île-de-France avec 108.000 apprentis, soit une hausse de 44% par rapport à 2019.

"Un nouveau record historique pour l'apprentissage en 2020 ! Pour la première fois, la France passe la barre des 500.000 apprentis recrutés. Continuons pour assurer un meilleur avenir professionnel à nos jeunes", a tweeté ce vendredi Emmanuel Macron...

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !