Covid-19 : "sur le long terme, Omicron n'affectera pas la croissance française en 2022", assure Le Maire

Covid-19 : "sur le long terme, Omicron n'affectera pas la croissance française en 2022", assure Le Maire

"Il n'y a pas de risque de paralysie, pas de désorganisation... En revanche, il y a des difficultés dans certains secteurs", a admis le ministre de l'Economie.

Covid-19 : 'sur le long terme, Omicron n'affectera pas la croissance française en 2022', assure Le Maire
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Vers un risque de paralysie de l'activité économique en France face à la propagation du variant Omicron ? Alors que l'absentéisme dû aux contaminations au variant perturbe déjà plusieurs secteurs de l'économie, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a réaffirmé lundi qu'"il n'y a pas de risque de paralysie, pas de désorganisation".

"En revanche, il y a des difficultés dans certains secteurs", a admis le locataire de Bercy sur 'LCI', évoquant notamment "la restauration, l'hôtellerie" ou "certains secteurs industriels". "Mais gardons notre sang froid", a-t-il ajouté.

"Le pire n'est pas certain, on a quelques semaines difficiles à passer", a-t-il poursuivi, avant de souligner : "nous avons mis en place toutes les mesures qui permettent de s'organiser différemment".

Prévision de croissance à 4% pour 2022

"Sur le long terme, Omicron et la situation sanitaire n'affecteront pas la croissance française en 2022, que je maintiens à 4%", a estimé Bruno Le Maire, qui assure également que le gouvernement ne laissera "jamais" les entreprises en difficultés pendant la crise sanitaire "se débrouiller seules".

"Si vous faites l'objet de restrictions sanitaires ou si vous perdez 65% de votre chiffre d'affaires, vous avez 100% de prise en charge de votre activité partielle. Sur les coûts fixes, la règle est de 50%, et je l'ai élargie à tout le secteur du tourisme", a-t-il rappelé...

"Si les choses deviennent plus difficiles, je suis prêt à regarder un dispositif d'exonérations de charges. Nous sommes prêts à le déclencher le moment venu", a encore indiqué le ministre, qui propose de faire le point fin janvier.

La SNCF supprime des trains

Des inquiétudes se posent néanmoins sur la continuité des services essentiels. Ce lundi, le ministère de l'Agriculture, accompagné des équipes de Bercy, réunit les professionnels du monde agricole, des grandes surfaces, ainsi que du transport et de la logistique, afin de s'assurer du bon fonctionnement dans les semaines à venir, en pleine vague Omicron.

Certaines entreprises ont d'ores et déjà dû s'adapter comme elles le peuvent. Suite à la montée du variant Omicron, la SNCF notamment, qui doit gérer les cas positifs au sein du personnel, a annoncé ralentir son trafic à partir de ce lundi, avec la suppression de plusieurs trains dans toute la France...

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !