Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Covid-19 : pourquoi Londres adapte sa stratégie de vaccination

Covid-19 : pourquoi Londres adapte sa stratégie de vaccination

Face à la nouvelle vague de cas qui inonde le système de santé britannique, Londres change son fusil d'épaule...

Covid-19 : pourquoi Londres adapte sa stratégie de vaccination
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Face à la violence de la nouvelle vague épidémique outre-Manche, Londres a décidé d'adapter brutalement sa stratégie sanitaire en donnant la priorité à la vaccination contre le coronavirus du plus grand nombre, plutôt qu'à l'administration d'une seconde dose du vaccin à ceux ayant déjà été vaccinés.

Un changement de stratégie radical décidé sur fond de flambée des nouvelles infections en raison de la plus grande contagiosité du variant détecté ces dernières semaines et qui serait désormais à l'origine de 80% des nouveaux cas déclarés outre-Manche...

Avec cette nouvelle approche sanitaire, les Britanniques ayant été vaccinés une première fois devront patienter jusqu'à douze semaines au lieu de quatre initialement prévu, pour se voir inoculer la seconde dose du vaccin.

La mesure va concerner à la fois le vaccin d'AstraZeneca, dont l'utilisation a été autorisée mercredi dernier dans le pays, et celui produit par Pfizer avec BioNTech, qui a été déployé il y a près de quatre semaines pour le lancement de la campagne nationale de vaccination...

Course contre la montre

Les laboratoires ont indiqué qu'un déploiement rapide du vaccin permettrait de réduire le nombre d'hospitalisations dues au COVID-19, alors que les nouveaux cas de contamination flambent depuis une dizaine de jours outre-Manche.

Pour les deux vaccins, les autorités sanitaires britanniques recommandent donc à présent d'espacer les deux doses de plusieurs semaines - jusqu'à 12 semaines. "Cette approche va maximiser les bienfaits des deux vaccins", a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé. "Cela va garantir que davantage de personnes à risque pourront être protégés par un vaccin dans les prochaines semaines et prochains mois, pour réduire le nombre de décès et commencer à alléger la pression sur le système de santé", a-t-il ajouté...

Face à la multiplication des nouveaux cas de coronavirus, les mesures de confinement en vigueur en Angleterre ont été étendues à de nouvelles régions, en particulier au grand Londres où le système sanitaire arrive à saturation dans de nombreux hôpitaux... Les écoles ne rouvriront pas ce lundi dans les régions les plus touchées par ce regain épidémique.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !