Covid-19 : les réfractaires à la troisième dose bientôt privés du "pass sanitaire" ?

Covid-19 : les réfractaires à la troisième dose bientôt privés du "pass sanitaire" ?

La ministre du Travail Elisabeth Borne n'a pas exclu la possibilité de perdre son pass sanitaire pour les personnes concernées par une troisième dose de vaccin et qui refuseraient de se faire vacciner...

Covid-19 : les réfractaires à la troisième dose bientôt privés du 'pass sanitaire' ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Depuis septembre dernier, l'injection d'une dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 pour les personnes les plus fragiles et les personnes âgées de "65 ans et plus" est possible... Les professionnels qui prennent en charge ou accompagnent ces personnes vulnérables peuvent également recevoir une troisième dose depuis le 6 octobre dernier.

Les personnes concernées par ce rappel verront-elles leur "pass sanitaire" suspendu si elles ne réalisent pas la troisième injection ? Si rien n'a encore été décidé pour l'heure, les autorités encouragent fortement les personnes éligibles à le faire...

"C'est quelque chose qu'on regarde, mais ce n'est pas décidé aujourd'hui", a expliqué jeudi la ministre du Travail Elisabeth Borne sur 'Europe 1', avant d'ajouter : "quand vous êtes une personne âgée vulnérable, vaccinée depuis plus de 6 mois, c'est vraiment très important".

"On le voit dans d'autres pays, l'immunité baisse"

"Quand on a reçu sa deuxième dose il y a plus de 6 mois, on le voit dans d'autres pays, l'immunité baisse. L'objectif est évidemment de rester protéger avec ce vaccin dont on bénéficie heureusement aujourd'hui", insiste la ministre, rappelant que le gouvernement "est là pour protéger les Français face au virus".

Revenant par ailleurs sur le "pass sanitaire", qui pourrait être prolongé jusqu'à l'été 2022 comme l'a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, Elisabeth Borne a tenu à préciser qu'il s'agissait d'une possibilité que souhaite se donner le gouvernement. "On n'a pas dit qu'on allait prolonger le "pass sanitaire" jusqu'au mois de juillet 2022, on se donne la possibilité, si on en a besoin, de pouvoir le remettre en place. Si la situation sanitaire reste favorable, on allégera le pass sanitaire", a-t-elle clarifié.

Recommandation de la HAS

Pour rappel, la campagne de rappel du vaccin contre le Covid-19 avait débuté le 1er septembre dernier. Elle faisait suite à la recommandation de la Haute Autorité de santé (HAS) dans un avis rendu le 24 août 2021. Le 6 octobre, la HAS avait par la suite recommandé d'élargir ce rappel à de nouvelles populations.

Le rappel vaccinal contre le Covid-19 concerne pour l'heure les plus de 65 ans, les personnes à risque, les résidents en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), les personnes immunodéprimées et les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen. La dose de rappel doit être administrée 6 mois après la dernière injection de vaccin et 4 semaines après l'injection unique de Janssen.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !