Covid-19 : le Medef contre une obligation du télétravail

Covid-19 : le Medef contre une obligation du télétravail

Le retour du télétravail obligatoire serait "une erreur", estime Geoffroy Roux de Bézieux...

Covid-19 : le Medef contre une obligation du télétravail
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que certains pays européens, actuellement confrontés à un rebond épidémique, ont rendu le télétravail obligatoire, le patron du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a dit ne pas être favorable à une telle initiative du gouvernement français, jugeant qu'une obligation serait une "erreur".

"Il faut laisser le dialogue social de proximité se faire. Ça avance bien dans les entreprises, beaucoup d'entreprises ont signé des accords sur le télétravail, les petites ont signé des chartes et ont donné un ou deux jours de télétravail", a-t-il affirmé ce mardi sur 'BFMTV'.

"Je pense qu'il faut laisser faire. Faisons confiance", a déclaré le président de l'organisation patronale, avant d'ajouter : "les chefs d'entreprise peuvent se remobiliser sur le télétravail, mais pas d'obligation".

"Un sentiment de frustration" pour ceux qui ne peuvent pas télétravailler

Geoffroy Roux de Bézieux a notamment exprimé ses inquiétudes concernant les disparités qu'engendre le télétravail au sein des entreprises. "Les postes télétravaillables, c'est 20% des postes. Ce n'est pas l'ensemble des Français. Cela crée un sentiment de frustration, d'incompréhension pour ceux qui ne peuvent pas télétravailler", a-t-il estimé.

"Je vois beaucoup d'entreprises notamment industrielles qui demandent à leurs cadres administratifs, de ne pas télétravailler pour créer un sentiment d'égalité entre ceux postés à la chaîne et ceux qui peuvent télétravailler", a-t-il encore expliqué.

Le durcissement des règles du télétravail pas envisagé pour le moment

Le gouvernement ne semble pas vouloir changer sa position sur la question dans l'immédiat. La semaine dernière, le ministère du Travail a indiqué à 'BFM Business' que le durcissement des règles du télétravail n'était pas envisagé pour le moment.

De son côté, la Belgique a durci ses mesures sanitaires pour endiguer cette nouvelle vague épidémique. Depuis lundi, le port du masque est étendu et les salariés belges qui le peuvent doivent avoir recours au télétravail. Cette obligation sera ramenée à trois jours à partir du 13 décembre. En Autriche, un quatrième confinement a démarré et le télétravail est de vigueur, sous peine d'encourir 500 euros d'amende en cas de contrôle...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !