Covid-19 : le confinement des non-vaccinés en question

Covid-19 : le confinement des non-vaccinés en question

Selon un sondage Elabe pour 'BFMTV' et 'L'Express', près de 6 Français sur 10 sont favorables à un reconfinement des personnes non-vaccinées...

Covid-19 : le confinement des non-vaccinés en question
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Depuis lundi dernier, les Autrichiens qui ne sont pas vaccinés contre le coronavirus doivent se reconfiner pour au moins 10 jours, sous peine de sanction. Ils ne sont pas autorisés à sortir de chez eux, sauf pour des soins médicaux, faire leurs courses essentielles, s'aérer physiquement, et se rendre sur leur lieu de travail à condition d'être testés...

Alors que la France est confrontée à une cinquième vague épidémique, cette décision autrichienne ne remporte par l'adhésion du ministre de l'Economie Bruno Le Maire qui n'est "pas favorable" à un confinement qui ne toucherait que les personnes non-vaccinées, jugeant même cette mesure de "discriminatoire".

"Je suis surtout favorable à ce qu'on évite ces mesures-là, à ce qu'on évite un nouveau confinement, et à ce que chacun fasse l'effort nécessaire pour se vacciner, pour se protéger et protéger ses proches", a indiqué le locataire de Bercy, interrogé sur 'RMC'.

Près de 6 Français sur 10 favorables

A noter que d'après un sondage Elabe pour 'BFMTV' et 'L'Express' dévoilé jeudi, 59% des Français se disent favorables à un reconfinement qui concernerait uniquement les personnes non-vaccinées.

Revenant sur l'hypothèse d'un reconfinement, le ministre de l'Economie estime "qu'on ne peut pas se le permettre". "Ce serait trop dur pour les Français, pour les restaurateurs, les commerçants, pour nos enfants, pour la société française dans son ensemble", a-t-il souligné.

"Chacun doit faire preuve de ses responsabilités"

Bruno Le Maire a dit vouloir "que chacun prenne conscience que ce que nous avons vécu pendant cette crise sanitaire a été très dur... Très dur moralement, humainement, économiquement". "Personne n'a envie de le revivre. Et donc que chacun doit faire preuve de ses responsabilités", a-t-il ajouté.

Le ministre a par ailleurs assuré que tout est mis en oeuvre pour éviter des solutions radicales de type confinement. "Cela dépend de chacun d'entre nous. Les gestes barrière, la vaccination, le pass sanitaire... Ce sont les seules réponses dont nous disposions", a-t-il affirmé.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !