Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Covid-19 : la France redoute une fermeture de ses frontières avec l'Allemagne

Covid-19 : la France redoute une fermeture de ses frontières avec l'Allemagne

Berlin a fermé depuis dimanche certaines frontières allemandes afin d'éviter une propagation des variants du Covid-19 sur son territoire. Il est désormais impossible de se rendre en Allemagne depuis la République Tchèque ou le Tyrol autrichien.

Covid-19 : la France redoute une fermeture de ses frontières avec l'Allemagne
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Depuis dimanche, le gouvernement allemand a décidé de fermer certaines de ses frontières et laissé entendre qu'il pourrait faire de même avec la France dans les prochains jours, alors que la situation sanitaire inquiète en Moselle. Le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes Clément Beaune a demandé "une concertation" à Berlin.

"Je ne souhaite pas que l'Allemagne ferme complètement la frontière" avec la France, a-t-il déclaré ce lundi sur le plateau de 'franceinfo'. "Quand je dis 'fermer', cela voudrait dire que même le transport routier qui livre des médicaments ou des aliments" est concerné, a-t-il poursuivi...

"Je souhaite qu'on n'en vienne pas à ce genre de mesures, les autorités allemandes l'ont dit elles-mêmes : elles ne l'ont pas souhaité, c'est un dernier recours, provisoire, le plus court possible", a ajouté le secrétaire d'Etat.

"On fera tout en discussion"

Depuis ce dimanche, Berlin a pour rappel décidé de fermer certaines frontières allemandes afin d'éviter une propagation des variants du Covid-19 sur son territoire. Il est désormais impossible de se rendre en Allemagne depuis la République Tchèque ou le Tyrol autrichien.

La Moselle est aussi touchée par les formes variantes du coronavirus. Les contaminations aux variants brésilien et sud-africain "représenteraient 40%" des contaminations en Moselle, contre 4% à 5% des cas recensés au niveau national, avait détaillé le ministre de la Santé Olivier Véran lors de son point hebdomadaire jeudi dernier.

Dans le cas où l'Allemagne décide de fermer sa frontière avec la France, "on fera tout en discussion", a assuré Clément Beaune. "Ce matin encore, j'aurai encore un échange avec les ministres-présidents des Länder, des régions frontalières avec la France - il y en a trois - pour qu'il n'y ait aucune décision qui ne soit pas coordonnée, pour qu'il n'y ait pas de mauvaise surprise", a-t-il précisé...

"Le transport routier et les travailleurs frontaliers"

Le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes a ainsi dit souhaiter "une concertation". "Si l'Allemagne devait restreindre encore la circulation, je souhaiterais que l'on définisse ensemble les exceptions les plus larges possible", a-t-il déclaré.

"Nous avons deux préoccupations majeures : le transport routier et les travailleurs frontaliers. Pour ces personnes-là, c'est une question de capacité à travailler et à mener leur vie", a également souligné Clément Beaune.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !