Covid-19 : l'Espagne et le Portugal sous haute surveillance

Covid-19 : l'Espagne et le Portugal sous haute surveillance

"Il n'est pas question du tout d'interdire aux Français d'aller en vacances en Espagne ou au Portugal", a assuré le porte-parole du gouvernent Gabriel Attal.

Covid-19 : l'Espagne et le Portugal sous haute surveillance
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que le Portugal et l'Espagne font face à une recrudescence accélérée de l'épidémie de Covid-19, en raison du variant Delta, le gouvernement avait recommandé la semaine dernière aux Français d'éviter ces destinations pour les vacances d'été, mais sans les interdire. A ce stade, il n'est "pas prévu" d'ajouter à la liste rouge, a assuré le porte-parole du gouvernement qui conseille malgré tout la plus grande vigilance face à la nouvelle flambée épidémique.

"Il n'est pas question du tout d'interdire aux Français d'aller en vacances en Espagne ou au Portugal", a expliqué Gabriel Attal, à l'issue du Conseil des ministres, au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron. "Il y a une vigilance qui est demandée où que vous passez vos vacances, que ce soit en France ou dans des pays étrangers [...] Donc vigilance, où que vous alliez", a-t-il mis en garde.

Un "test exigé au départ de moins de 24h pour les non vaccinés"

"Evidemment, dans certains pays ou territoires où la reprise épidémie est la plus forte - par exemple la Catalogne (qui vient de rétablir un couvre-feu), où on a des taux d'incidence notamment chez les jeunes qui vont jusqu'à 1.000, ce qui particulièrement élevé - on a une vigilance accrue", a précisé le porte-parole...

"Mais il n'est pas prévu de passer ces pays dans une autre catégorie que leur catégorie actuelle", a-t-il insisté... Lundi, dans la foulée des annonces d'Emmanuel Macron, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune avait déjà annoncé sur Twitter "une surveillance renforcée" visant l'Espagne et le Portugal, avec un "test exigé au départ de moins de 24h pour les non vaccinés" de retour en France.

La Tunisie sur liste rouge

En revanche, le porte-parole du gouvernement a indiqué que la Tunisie passait en liste rouge dans le code couleur des pays appliqué par les autorités françaises. Les voyages sont donc strictement limités aux motifs impérieux.

Quelque 800.000 doses seront livrées aux Tunisiens "dans les prochains jours" pour les aides à faire face, a précisé Gabriel Attal...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !