Covid-19 : "l'épidémie n'est pas encore derrière nous", prévient Jean Castex

Covid-19 : "l'épidémie n'est pas encore derrière nous", prévient Jean Castex

"Nous sommes sur la bonne voie : celle d'un retour progressif à la normale... Mais rien ne serait plus dangereux que de nous croire définitivement tirés d'affaire", a estimé le Premier ministre.

Covid-19 : 'l'épidémie n'est pas encore derrière nous', prévient Jean Castex
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que la quatrième vague de l'épidémie de Covid-19 poursuit sa lente décrue en France, le Premier ministre Jean Castex s'est exprimé à l'issue du dernier séminaire gouvernemental de rentrée du quinquennat, pour évoquer notamment la situation sanitaire dans le pays et la reprise économique.

"Cette rentrée reste évidemment marquée par les effets de la crise sanitaire. L'épidémie n'est pas encore derrière nous. Nous ne sommes pas au bout du chemin", a rappelé ce mercredi le chef du gouvernement depuis le palais de l'Elysée, prévenant que "les variants doivent nous inciter à conserver la plus grande des prudences, alors que "les vaccins nous ont permis d'affronter cette nouvelle vague sans couvre-feu ni confinement en métropole". "Et il y a un rebond de l'activité économique et de l'emploi plus rapide que prévu", a-t-il assuré.

"Mes chers concitoyens, grâce à vos efforts, nous sommes sur la bonne voie : celle d'un retour progressif à la normale", a estimé Jean Castex, avant d'ajouter : "mais rien ne serait plus dangereux que de nous croire définitivement tirés d'affaire". "Restons mobilisés et respectueux des gestes barrières", a-t-il appelé.

Une campagne de rappel "fondamentale"

Le Premier ministre a évoqué les priorités du gouvernement au cours des prochains mois, et notamment celle de "prendre les mesures nécessaires encore et toujours pour nous protéger contre toute résurgence du risque épidémique". Il a ainsi lancé un nouvel appel à la vaccination contre le Covid-19.

"Une grande campagne de rappel vaccinal a déjà commencé pour les plus de 65 ans", a également indiqué l'occupant de Matignon, précisant que "300.000 ont pris rendez-vous pour recevoir une nouvelle injection". Les opérations d'une dose supplémentaire débuteront la semaine prochaine "dans les Ehpad", a-t-il souligné, avant d'insister : "cette campagne complémentaire sera fondamentale si nous voulons que le bouclier vaccinal soit durablement efficace".

"En France, plus de 80% de la population a reçu sa première injection, notre pays a la plus forte couverture vaccinale du monde", a ajouté Jean Castex.

Conditions toujours pas réunies pour engager une réforme des retraites

Revenant sur la réforme des retraites, le Premier ministre a estimé que les conditions n'étaient toujours pas réunies. "La crise sanitaire a interrompu le processus de réforme et comme je l'ai redit aux partenaires sociaux ce processus, du reste modifié compte tenu des conditions nouvelles, ne pourra reprendre que lorsque la pandémie sera sous contrôle et lorsque la reprise économique sera suffisamment solide", a-t-il expliqué.

"C'est un préalable à la réussite de cette réforme très importante. A ce jour, ces conditions ne sont toujours pas réunies", a-t-il déclaré. Pour rappel, patronat comme syndicats sont opposés à une relance de la réforme des retraites à 7 mois de l'élection présidentielle.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !