Covid-19 : Jean-François Delfraissy appelle à un renforcement du télétravail

Covid-19 : Jean-François Delfraissy appelle à un renforcement du télétravail

La cinquième vague "est là, elle est là probablement depuis la mi-octobre", a estimé le président du Conseil scientifique...

Covid-19 : Jean-François Delfraissy appelle à un renforcement du télétravail
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que la France est "en état d'alerte" sur le plan sanitaire avec la recrudescence des cas de Covid-19, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a prévenu mercredi que la cinquième vague de l'épidémie de coronavirus était déjà présente dans le pays, ajoutant qu'elle allait s'accélérer dans les prochaines semaines...

"Elle est là, elle est là probablement depuis la mi-octobre", a-t-il affirmé sur 'France Inter'. "Il y a une accélération, c'est clair, de la cinquième vague et on va la voir sur les semaines qui viennent", a-t-il prévenu, évoquant la phase d'hiver où le virus circule plus et le variant Delta "extrêmement transmissible".

Selon Jean-François Delfraissy, les prévisions indiquent que le nombre d'hospitalisation par jour liées au Covid-19 pourrait monter jusqu'à 1.400 "probablement peut-être début décembre". "C'est beaucoup moins que la première et deuxième vague, mais c'est quand même beaucoup", a-t-il souligné.

Utiliser "tous les outils de la boîte outils"

Le président du Conseil scientifique estime que le système de soins à la capacité de faire face à cette cinquième vague "à condition que nous utilisions tous les outils de la boîte outils", évoquant notamment la vaccination des personnes non encore vaccinées, la dose de rappel.

Jean-François Delfraissy a estimé qu'un renforcement du télétravail pourrait aider à faire face à la nouvelle vague épidémique. "Si nous utilisons tous les outils, nous devrions pouvoir limiter les effets de cette cinquième vague mais ça va être difficile", a-t-il jugé.

Interrogé mardi par le journal '20 minute', le ministre de la Santé Olivier Véran a affirmé de son côté que le télétravail était un outil "auquel nous avons eu recours quand il a fallu" et qui "fait partie des mesures que nous pourrions mobiliser"...

"Il faut qu'on remette le masque"

Le président du Conseil scientifique a également appelé à appliquer rigoureusement les gestes barrières, le port du masque et le pass sanitaire, regrettant qu'"il y a un restaurant sur deux à Paris qui ne demande plus le pass sanitaire". "Il faut qu'on remette le masque. Je sais que c'est difficile, je sais que tout le monde en a marre, mais ce sont des mesures individuelles", a-t-il indiqué.

"A mes yeux, on sera amené très probablement à aller vers une troisième dose en population générale. Il n'y a pas d'urgence pour cette population plus jeune parce qu'elle a été vaccinée plus tard", a-t-il par ailleurs estimé...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !