Covid-19 : "aucun reconfinement prévu aujourd'hui, ni de près ni de loin", assure Gabriel Attal

Covid-19 : "aucun reconfinement prévu aujourd'hui, ni de près ni de loin", assure Gabriel Attal

Mais le gouvernement "n'exclut rien par principe" pour contenir une potentielle nouvelle vague épidémique, a expliqué le porte-parole du gouvernement...

Covid-19 : 'aucun reconfinement prévu aujourd'hui, ni de près ni de loin', assure Gabriel Attal
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Vers un nouveau confinement ? "L'un des enseignements que je tire en tant que porte-parole du gouvernement après 18 mois de crise, c'est qu'il ne faut jamais rien exclure par principe", a ainsi expliqué Gabriel Attal, invité dans la soirée de samedi sur le plateau de l'émission de France 2 "On est en direct".

"Mais je ne veux pas affoler les gens, il n'est absolument pas question d'un reconfinement", avait-il toutefois tempéré... Sur 'France Inter' ce mardi, le porte-parole du gouvernement a répété que le gouvernement "n'exclut rien par principe" pour contenir une potentielle nouvelle vague épidémique.

Il n'y a "absolument aucun reconfinement prévu aujourd'hui, ni de près ni de loin", a-t-il insisté malgré la dégradation de la situation sanitaire en France, avec désormais 7.000 hospitalisations de malades du Covid-19 et 1.200 en réanimation.

"On part de plus loin que nos voisins"

"On a érigé une muraille grâce au vaccin, il ne faut pas qu'elle se fissure" a estimé Gabriel Attal, ajoutant qu'"on est en état d'alerte". "On part de plus loin que nos voisins", a noté le porte-parole du gouvernement.

"L'incidence est quatre fois moins importante par rapport aux Pays-Bas, neuf fois moins qu'en Autriche. Il y a une vigilance absolue. On a tenu cet été, on peut traverser cet hiver. Grâce à une couverture vaccinale plus élevée que chez nos voisins. On a aussi le pass sanitaire que l'on a mis très tôt", a-t-il souligné...

Décision inédite en Autriche

En Europe, la cinquième vague de l'épidémie de Covid-19 a d'ores et déjà obligé certains pays à prendre de nouvelles mesures. L'Autriche notamment a pris une décision inédite, celle d'un confinement partiel uniquement pour ceux qui n'ont pas complété leur schéma vaccinal.

Ainsi, plusieurs millions d'Autrichiens qui ne sont pas complètement vaccinés contre le coronavirus ont dû se confiner depuis lundi dans le but de favoriser un recul de la propagation du Covid-19 et d'éviter une saturation des services de soins intensifs, comme l'a indiqué dimanche le chancelier Alexander Schallenberg...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !