Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coup de jus pour EDF en Grande-Bretagne après Fukushima

Coup de jus pour EDF en Grande-Bretagne après Fukushima

Les autorités britanniques ont annoncé un report d'au moins trois mois de leurs projets de construction de nouveaux réacteurs nucléaires...

Coup de jus pour EDF en Grande-Bretagne après Fukushima
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — EDF vient d'être touché directement par la catastrophe de Fukushima... Les autorités britanniques ont annoncé un report d'au moins trois mois de leurs projets de construction de nouveaux réacteurs nucléaires, dont les EPR qu'EDF et Areva prévoient d'implanter en Grande-Bretagne.

Le processus d'évaluation de la sûreté de l'EPR français et du réacteur AP1000 de Westinghouse (groupe Toshiba) devait normalement se terminer fin juin... Mais il devra désormais attendre septembre, et la publication de la version finale du rapport demandé par Londres à un expert, l'inspecteur en chef des installations nucléaires au Royaume-Uni...

Un report qui doit permettre de "s'assurer que les modèles des réacteurs proposés prennent en compte toutes les leçons devant être tirées des événements au Japon", ont indiqué les autorités de sûreté nucléaire britanniques.

C'est un coup dur pour EDF, qui pensait avoir franchi les principaux obstacles règlementaires en Grande-Bretagne. L'électricien français a lourdement investi outre-Manche, où il a acquis en 2009 British Energy pour 12,5 Mds£ afin de s'assurer les meilleurs sites pour construire au moins 2 réacteurs EPR, puis 4 à plus long terme.

Le titre EDF est la lanterne rouge du CAC40 ce matin, alors qu'il a déjà plongé hier de 3,7% après les annonces du gouvernement français sur un retour à l'encadrement des prix de l'électricité pour lutter contre l'inflation.

©2011-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !