Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Coronavirus : vers une réouverture des librairies ?

Coronavirus : vers une réouverture des librairies ?

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire estime que "les librairies sont un commerce de première nécessité" et s'est dit "prêt à rouvrir" la question de leur fermeture...

Coronavirus : vers une réouverture des librairies ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que les commerces en ligne voient leurs commandes exploser, les librairies de leur côté souffrent... Dimanche dernier, le gouvernement a annoncé la fermeture des commerces "non indispensables", dont les 3.300 librairies de France. Face à l'inquiétude qui monte dans le secteur, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire s'est dit prêt à reconsidérer la question de la fermeture de ces commerces.

"J'estime que les librairies sont un commerce de première nécessité, je suis prêt à rouvrir cette question", a indiqué ce jeudi le ministre au micro de 'France Inter', estimant également qu'il n'était pas normal qu'Amazon s'accapare tout le commerce des livres, en cette période de confinement généralisé.

"Vous savez l'attachement que j'ai à la lecture et aux livres. Amazon distribue les livres, je comprends très bien l'inquiétude des libraires, elle m'a été relayée", a-t-il ajouté.

Définir des règles pour permettre la réouverture

En concertation avec le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Culture Frank Riester, Bruno Le Maire propose ainsi "de définir des règles qui permettraient aux libraires de rouvrir", pour que ce ne soit pas "un lieu où l'on flâne et où l'on reste longtemps". "Dans une librairie, on touche les livres, on se rassemble... Il faut instaurer des règles strictes", a-t-il insisté.

"La librairie ne peut pas être un lieu de rassemblement", a-t-il estimé, tout en évoquant l'idée de faire rentrer les clients dans les boutiques "un par un", pour "qu'ils ne soient pas nombreux dans la librairie" et ainsi garantir "la sécurité sanitaire".

Certains supermarchés en France ont d'ailleurs déjà mis en place ces modalités de fonctionnement pour permettre une distance de sécurité entre les personnes, en limitant le nombre de clients à l'intérieur des commerces...

Concurrence déloyale

De leur côté, les libraires ont dénoncé la "concurrence déloyale" que constitue, selon eux, la poursuite des commandes et des retraits de livres via Amazon. Dans un communiqué, le Syndicat national de la librairie française (SLF) s'est interrogé : "Si la vente de livres en librairie n'est pas 'indispensable' à la vie de la Nation, pourquoi la vente de livres par Amazon ou un hypermarché l'est-elle ?".

"Alors que les libraires, commerces fragiles économiquement, risquent de payer un très lourd tribut à cette crise, leurs concurrents de la grande distribution et d'internet en profitent pour accroître encore davantage leurs bénéfices", a dénoncé le syndicat...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !